Evaluation du BEA et Etiquetage

Uninhibited chickens: ranging behaviour impacts motor self-regulation in free-range broiler chickens (Gallus gallus domesticus)

Par 22 janvier 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de publication : article scientifique publié dans Biology Letters

Résumé en français (traduction) : L’inhibition des comportements impulsifs et moins flexibles est de la plus haute importance pour l’adaptation individuelle dans un environnement en constante évolution. Toutefois, les tâches de résolution de problèmes peuvent être grandement influencées par les différences de comportement individuelles, car les animaux ayant des types de comportement distincts perçoivent et interagissent différemment avec leur environnement, ce qui entraîne des réponses variables aux mêmes stimuli. Ici, nous avons testé si et comment les différences de comportement des poulets en liberté affectent les performances d’autorégulation motrice lors d’un test du cylindre. Pour ce test, les sujets doivent s’abstenir d’essayer d’atteindre une récompense alimentaire à travers les parois d’un cylindre transparent et faire un détour vers ses côtés ouverts, en signe d’inhibition. Les poulets élevés en liberté ont montré une performance globale faible dans le test d’autorégulation motrice (31,33 ± 13,55% de réponses correctes), cependant, les poulets élevés en liberté les plus explorateurs ont montré des performances significativement plus faibles que les poulets élevés en liberté et moins explorateurs (23,75 ± 9,16% contre 40 ± 12,90%, respectivement). Ces résultats confirment l’impact des différences comportementales individuelles sur les performances cognitives. C’est la première démonstration à notre connaissance d’une relation entre les tendances exploratoires et l’autorégulation motrice pour une espèce aviaire.

Résumé en anglais (original) : Inhibiting impulsive, less flexible behaviours is of utmost importance for individual adaptation in an ever-changing environment. However, problem-solving tasks may be greatly impacted by individual differences in behaviour, since animals with distinct behavioural types perceive and interact with their environment differently, resulting in variable responses to the same stimuli. Here, we tested whether and how differences in ranging behaviour of free-range chickens affect motor self-regulation performance during a cylinder task. For this task, subjects must refrain from trying to reach a food reward through the walls of a transparent cylinder and detour to its open sides, as a sign of inhibition. Free-range chickens exhibited an overall low performance in the motor self-regulation task (31.33 ± 13.55% of correct responses), however, high rangers showed significantly poorer performance than the low rangers (23.75 ± 9.16% versus 40 ± 12.90%, respectively). These results give further support to the impacts of individual behavioural differences on cognitive performances. This is the first demonstration to our knowledge of a relationship between exploratory tendencies and motor self-regulation for an avian species.    

Article ayant fait l’objet d’un communiqué de presse INRAE

Extrait du site Biology letters