Transport, Abattage, Ramassage

Welfare of horses from Mexico and the United States of America transported for slaughter in Mexico: Fitness profiles for transport and pre-slaughter logistics

Par 16 mai 2020 juillet 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Preventive Veterinary Medicine

Auteurs : Genaro C. Miranda-de la Lama, Cesar A. Gonzales-Castro, Francisco J. Gutierrez-Piña, Morris Villarroel, Gustavo A. Maria, Laura X.Estévez-Moreno

Résumé en français (traduction) : Chaque année, des milliers de chevaux en provenance du Mexique et des États-Unis d’Amérique (USA) sont transportés au Mexique pour y être abattus, mais on sait peu de choses sur leur bien-être ou sur la logistique avant l’abattage. Dans cette étude, nous avons enregistré l’origine, le sexe, l’âge et l’état des chevaux (121 voyages, 2648 animaux) à leur arrivée dans un abattoir du nord du Mexique, y compris les détails du transport. Le bien-être des chevaux a été mesuré indirectement par le biais de scores individuels pour l’état corporel, l’état du pelage, les boiteries, l’écoulement oculaire et nasal, ainsi que la réactivité à un test de restriction du mouvement, tous effectués peu après le déchargement.  La durée moyenne du voyage était de 9,69 (±7,6) heures pour les chevaux en provenance du Mexique et de 16,77 (±4,51) heures pour les chevaux en provenance des États-Unis (77 % de tous les voyages). La prévalence des écoulements oculaires, des écoulements nasaux, des plaies cutanées, des boiteries et des diarrhées était de 23 %, 12 %, 11 %, 9 %, 1 % (respectivement) de tous les chevaux observés, sans différence significative entre les chevaux mexicains et américains (P ≥ 0,05). Pendant le test de restriction du mouvement, les chevaux américains étaient plus calmes que les mexicains (P < 0,001), qui étaient plus agités et agressifs (P = 0,001). De même, les vocalisations dans leurs trois variantes pendant la contention, hennissement (P = 0,018), ronflement (P < 0,001) et ébrouement (P = 0,018), étaient plus fréquentes chez les chevaux mexicains. Afin d’aider à caractériser l’aptitude au transport, une analyse de clusters en deux étapes a été effectuée en utilisant des indicateurs de bien-être; elle suggère l’existence de 4 groupes (C) évalués à l’arrivée à l’abattoir (de bonne à très mauvaise forme) : bonne (profil C4, n = 769, 29,1 %), moyenne (profil C1, n = 799 chevaux, 30,2 %), mauvaise (profil C3, n = 586, 22,1 %) et très mauvaise (profil C2, n = 494, 18,6 %). En fait, le groupe avec le bien-être le plus élevé (profil C4) avait 0 % de boiteux, 0 % d’écoulement nasal, 16,4 % d’écoulement oculaire, 7,9 % de blessures cutanées. En revanche, le groupe C2 le plus médiocre présentait 45,8 % de boiteux, 61,1 % d’écoulement nasal, 42,8 % d’écoulement oculaire et 19,9 % de plaies cutanées. Les résultats montrent qu’il est possible d’utiliser l’écoulement nasal, la boiterie et l’écoulement oculaire comme indicateurs clés de la forme et du bien-être des chevaux à l’abattoir. L’étude fournit des données scientifiques détaillées pour aider à établir des stratégies concernant le nombre de jours optimal de récupération après le transport et d’engraissement pour l’homogénéisation des poids entre les animaux de différentes origines, la planification logistique et l’optimisation des ressources logistiques afin de minimiser le coût biologique du transport à longue distance.

Résumé en anglais (original) : Every year thousands of horses from Mexico and the United States of America (USA) are transported to slaughter in Mexico, but little is known about their welfare or pre-slaughter logistics. In this study, we recorded the origin, sex, age and condition of horses (121 journeys, 2648 animals) upon arrival to an abattoir in northern Mexico, including transport details. Horse welfare was measured indirectly via individual scores for body condition, coat quality, lameness, ocular and nasal discharge, as well as reactivity to a chute restraint test, all performed shortly after unloading. The average journey duration was 9.69 (±7.6) hours for horses from Mexico and 16.77 (±4.51) hours for horses from the USA (77 % of all journeys). The prevalence of ocular discharge, nasal discharge, skin wounds, lameness and diarrhoea, were 23 %, 12 %, 11 %, 9 %, 1 % (respectively) of all the horses observed, with no significant differences between Mexican and American horses (P ≥ 0.05). During the chute test the American horses were calmer than the Mexican ones (P < 0.001), who were more restless and aggressive (P = 0.001). Likewise, vocalizations in their three variants during the restraint, neigh/whinny (P = 0.018), nicker (P < 0.001), and snort (P = 0.018), were more common in horses from Mexico. In order to help characterize fitness for transport, a two-step cluster analysis was applied using the welfare indicators, suggesting the existence of four clusters (C) evaluated on arrival at the abattoir (from good to very poor fitness): good (profile C4, n = 769, 29.1 %), average (profile C1, n = 799 horses, 30.2 %), poor (profile C3, n = 586, 22.1 %) and very poor (profile C2, n = 494, 18.6 %). In fact, the C4 best welfare group had 0% lame, 0% nasal discharge, 16.4 % ocular discharge, 7.9 % skin wounds. Instead, the C2 poorest welfare group had 45.8 % lame, 61.1 % nasal discharge, 42.8 % ocular discharge, and 19.9 % skin wounds. Results show potential for using nasal discharge, lameness and ocular discharge as key indicators of horse fitness and welfare on abattoir. The study provides detailed scientific data to help establish strategies regarding optimal days of recovery post-transport and fattening for homogenization of weights between animals of different origins, logistic planning, and optimization of logistic resources to minimize the biological cost of long-distance transport.

Extrait du site de Preventive Veterinary Medicine