Logement et Enrichissement

Effects of Early and Current Environmental Enrichment on Behavior and Growth in Pigs

Par 17 juin 2020 juillet 7th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Lu Luo, Inonge Reimert, Anouschka Middelkoop, Bas Kemp, J. Elizabeth Bolhuis

Résumé en français (traduction) : On sait que les environnements enrichis ont un effet bénéfique sur le comportement des porcs, par rapport aux enclos nus. L’influence de l’enrichissement peut toutefois dépendre des expériences de logement des porcs au début de leur vie. L’objectif de cette étude était d’étudier les effets à long terme de l’enrichissement de l’environnement au début et à la fin de la vie sur le comportement et la croissance des porcs avec différents styles d’adaptation. Les porcs ont été logés soit dans des enclos nus, soit dans des enclos plus grands enrichis de substrats de fouissement dès la naissance, et la moitié d’entre eux ont connu un changement de logement, c’est-à-dire une perte ou un gain d’enrichissement, à l’âge de 7 semaines, créant ainsi quatre groupes de traitement. Le comportement des animaux dans les enclos familiers et le poids corporel ont été enregistrés jusqu’à l’âge de 19 semaines. Les porcs ont été classés comme réactifs ou proactifs sur la base d’un backtest à l’âge de 2 semaines. L’enrichissement a augmenté le temps passé à explorer, à mâcher et à jouer et a diminué la manipulation orale des enclos et l’exploration et la mastication dirigées vers les enclos. Le comportement des porcs qui sont passés d’un enclos nu à un enclos enrichi ou vice versa reflétait non seulement leur environnement réel, mais aussi leur logement au début de leur vie. Comme l’enrichissement précoce et tardif a affecté la plupart des comportements dans des directions opposées, les effets de l’enrichissement, ou de son absence, après le transfert ont été plus prononcés chez les porcs qui avaient connu une condition différente en début de vie. Par exemple, les porcs qui sont passés d’un enclos nu à un enclos enrichi semblent avoir rattrapé leur retard en faisant preuve de plus d’exploration et de jeu. À l’inverse, les porcs exposés à un déclassement ont fait preuve de plus de manipulation orale de leurs congénères que ceux qui sont restés sans enrichissement, ce qui est particulièrement vrai pour les porcs ayant un style d’adaptation réactif. Les effets du début de la vie et du logement actuel sur plusieurs autres comportements dépendaient également du style d’adaptation. Les porcs logés dans des conditions enrichies semblaient plus aptes à faire face au sevrage que les porcs logés dans des conditions nues, car ils prenaient plus de poids et consommaient plus d’aliments après le sevrage. Les porcs élevés en milieu nu avaient un poids corporel inférieur à celui des porcs élevés en milieu enrichi juste avant le changement de régime, après quoi la croissance était principalement déterminée par le logement proprement dit, les porcs élevés en milieu enrichi ayant une consommation alimentaire et un poids corporel plus élevés. Ainsi, non seulement les conditions de logement actuelles, mais aussi une (mauvaise) adéquation avec l’environnement des premiers jours peuvent affecter le comportement et la croissance des porcs.

Résumé en anglais (original) : Enriched environments are known to beneficially affect the behavior of pigs, as compared with barren pens. The influence of enrichment may, however, depend on pigs’ early life housing experiences. The aim of this study was to investigate the long-term effects of early and later life environmental enrichment on behavior and growth in pigs with different coping styles. Pigs were housed in either barren pens or in larger pens enriched with rooting substrates from birth, and half of them experienced a housing switch, i.e., a loss or gain of enrichment, at 7 weeks of age, creating four treatment groups. Home pen behavior and body weight were recorded until 19 weeks of age. Pigs were classified as reactive or proactive based on a backtest at 2 weeks of age. Enrichment increased time spent exploring, chewing, and play and decreased oral manipulation of penmates and pen-directed exploring and chewing. Behavior of pigs that switched from barren to enriched pens or vice versa reflected not only their actual environment, but also their early life housing. As early and later life enrichment affected most behaviors in opposite directions, effects of enrichment, or lack thereof, after the switch were more pronounced in pigs that had experienced a different early life condition. For instance, pigs experiencing an upgrade from barren to enriched pens seemed to “catch-up” by showing more exploration and play. Conversely, pigs exposed to a downgrade displayed more oral manipulation of penmates than ones kept barren throughout, which particularly held for pigs with a reactive coping style. Effects of early life and current housing on several other behaviors depended on coping style too. Pigs housed in enriched conditions appeared better able to cope with weaning than barren housed pigs, as they gained more weight and had higher feed intake post-weaning. Barren housed pigs had a lower body weight than enriched pigs just before the switch, after which growth was mainly determined by actual housing, with enriched kept pigs having a higher feed intake and body weight. Thus, not only current housing conditions, but also a (mis)match with the early life environment may affect behavior and growth of pigs.

Logo de Frontiers in Veterinary Science