Transport, Abattage, Ramassage

Behavioral features and effects of transport procedures on endocrine variables of horses

Par 30 juin 2020 septembre 28th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique disponible en ligne avant publication dans Journal of Veterinary Behavior

Auteurs: Adriana Ferlazzo, Esterina Fazio, Pietro Medica

Résumé en français (traduction) : Cette revue se focalise sur les caractéristiques comportementales des chevaux et les effets des procédures de transport sur leurs variables endocriniennes. Elle met en évidence la contribution de diverses hormones dans les réponses des chevaux au stress du transport. Les données obtenues sur les effets de la durée du transport, de l’influence du confinement, du tempérament et de l’expérience antérieure des chevaux, également en relation avec leur utilisation (compétition et élevage) sur les changements hormonaux sont rapportées. Les données mettent en évidence le rôle particulier des hormones et iodothyronines de l’axe β-endorphine (β-END), hypothalamus-pituitaire-surrénales (HPA) et hypothalamus-pituitaire-thyroïde (HPT), et notamment de la triiodothyronine (T3), dans la réponse adaptative générale à différentes conditions de stress, mais fournissent également quelques éléments sur leur action temporelle et individuelle spécifique dans ces réponses. Ces données ont confirmé que les hormones sympatho-adrénales et β-endorphine chez les équidés sont libérées au cours des premiers stades du stress pour répondre aux facteurs de stress et faciliter la cascade hormonale de l’axe HPA. Les hormones HPA permettent de moduler la réponse homéostatique à des conditions spécifiques de stress de transport afin de maintenir l’homéostasie fonctionnelle et comportementale. Ces données suggèrent également que les iodothyronines pourraient contribuer à faciliter les exigences spécifiques de différents types de facteurs de stress. Les résultats montrent une diminution spécifique de la T3 (tri-iodothyronine) par effet d’isolement, mais une augmentation significative de la T3 après un transport à longue distance. Par conséquent, on peut émettre l’hypothèse d’une modulation des réponses homéostatiques aux différentes demandes d’énergie pendant le transport chez les équidés, la T3 jouant un rôle central dans la réponse au stress physiologique. Les facteurs de stress pourraient moduler, par une régulation à la baisse de la T3, l’activité du noyau paraventriculaire et la sécrétion de HPA, contrôlant ainsi la capacité à maintenir une réponse homéostatique au stress physiologique. Cette étude pourrait fournir des données supplémentaires pour soutenir la proposition de régulation des neurones TRHergiques hypophysiotropes en tant qu’intégrateurs métaboliques pendant le stress.

Résumé en anglais (original) : This review focuses on the behavioral features of horses and the effects of transport procedures on their endocrine variables. It highlights the contribution of diverse hormones in equine responses to transport stress. Data obtained on the effects of the length of transport, influence of confinement, temperament, and previous experience of horses, also in relation to their utilization (competition and breeding) on hormonal changes are reported. The data highlight the particular role of β-endorphin (β-END), hypothalamus-pituitary-adrenal (HPA) and hypothalamus-pituitary-thyroid (HPT) axes hormones and iodothyronines, and notably of triiodothyronine (T3), in the general adaptive response to different stress conditions, but also provide some evidence about their specific temporal and individual action in these responses. These data confirmed that sympatho-adrenal hormones and β-endorphin in equines are released during the early stages of stress to respond to stressors and to facilitate the hormonal cascade of the HPA axis. The HPA hormones allow modulation of the homeostatic response to specific transport stress conditions so as to maintain functional and behavioral homeostasis. These data also suggest that iodothyronines could help facilitate the specific requirements of different types of stressors. The results show a specific T3 (tri-iodothyronine) decrease as an effect of isolation, but a significant T3 increase after long-distance transport. As a result, a modulation of homeostatic responses to different energy demands during transport in equines could be hypothesized, with T3 playing a central role in physiological stress response. Stressors could modulate, through T3 downregulation, paraventricular nucleus activity and HPA secretion, thus controlling the ability to maintain a physiological stress homeostatic response. This review could offer further data to support the proposed regulation of hypophysiotropic TRHergic neurons as metabolic integrators during stress.

Logo du Journal of Veterinary Behavior
Extrait du site du Journal of Veterinary Behavior