Cognition-émotions

A Systematic Review of Equine Personality

Par 12 juillet 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique disponible en ligne avant publication dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : EM Rankins, CL Wickens

Résumé en français (traduction) :  L’examen de la littérature suggère que la personnalité des équidés intéresse les spécialistes du comportement et du bien-être ainsi que les personnes impliquées dans la filière équine. L’étude et l’évaluation de la personnalité sont essentielles en raison des implications profondes que certains traits ont sur le risque de blessure, la relation cheval-homme, les processus d’entraînement, l’apprentissage chez les chevaux et les pratiques de gestion ou d’élevage. L’étude résume les preuves d’une base génétique de la personnalité, les preuves de modification de la personnalité par l’environnement et l’expérience, les mesures et les outils utilisés pour évaluer la personnalité, et les traits composant la personnalité. L’étude met également en évidence les principales considérations pour le chercheur et les domaines qui méritent une étude plus approfondie. Une recherche documentaire a été effectuée à l’aide de Google Scholar et de Web of Science avec les termes de recherche “equine” et “horse” en combinaison avec “personality” et “temperament”. Cent treize articles ont été inclus dans la revue après exclusion des articles, résumés, thèses et mémoires non évalués par des pairs. Les différences de personnalité entre les races, les estimations de l’héritabilité et l’identification de gènes spécifiques et de marqueurs génétiques relatifs à la personnalité illustrent la base génétique de la personnalité. Des travaux plus approfondis sur l’identification de gènes spécifiques et de marqueurs génétiques d’autres traits de personnalité permettraient de mieux cibler les programmes de sélection. L’expérience avec leur mère, les facteurs environnementaux tels que les conditions de logement, et l’entraînement ou la manipulation modifient l’expression de la personnalité d’un cheval. Ces facteurs présentent également des variables confondantes potentielles pour le chercheur. Les effets de l’environnement in vivo sur la personnalité des chevaux restent inexplorés, tout comme l’importance du moment de la modification sur la durée de vie et la durée de ces effets. La personnalité est évaluée par l’observation directe et la mesure des corrélations comportementales, endocriniennes, cardiaques ou de température lors de tests structurés ou de procédures de gestion de routine, de questionnaires ou d’une combinaison de ces éléments. Il convient d’accorder une attention particulière au choix de la méthode d’évaluation la plus appropriée compte tenu des objectifs de l’étude, des ressources disponibles et de la validation préalable de la ou des méthodes. La réactivité, la grégarisme, la réactivité aux humains, la sensibilité sensorielle et l’activité locomotrice sont quelques-uns des traits les plus évalués, mais aucune structure unifiée de la personnalité n’est identifiée de manière cohérente d’une étude à l’autre. Les chercheurs doivent s’attacher à prendre en compte et à reconnaître les variables confondantes potentielles et à sélectionner un trait pouvant être évalué à l’aide de mesures validées.

Résumé en anglais (original) : Examining the literature suggests equine personality is of interest to behavior and welfare scientists and those involved in the equine industry. Study and assessment of personality is critical because of the profound implications certain traits have with respect to injury risk, the horse-human relationship, training processes, learning in horses, and management or breeding practices. The review summarizes the evidence for a genetic basis of personality, the evidence for modification of personality by environment and experience, the measures and tools used in assessing personality, and the traits comprising personality. The review also highlights key considerations for the researcher and areas warranting further study. A literature search was conducted using Google Scholar and Web of Science with the search terms equine and horse in combination with personality and temperament. One hundred thirteen articles were included in the review after exclusion of non-peer-reviewed articles, abstracts, theses, and dissertations. Differences of personality between breeds, estimates of heritability, and identification of specific genes and genetic markers relating to personality illustrate the genetic basis of personality. Further work in identifying specific genes and genetic markers of other personality traits would enable more targeted breeding programs. Experience with their dam, environmental factors such as housing conditions, and training or handling modify a horse’s expression of personality. These factors also present potential confounding variables for the researcher. The effects of the in vivo environment on personality in horses remains unexplored as does the importance of timing over the lifespan for modification and the duration of these effects. Personality is assessed via direct observation and measurement of behavioral, endocrine, cardiac response, or temperature correlates during structured tests or routine management procedures, questionnaires, or a combination thereof. Careful consideration should be given to selection of the most appropriate assessment method given the aims of the study, resources available, and previous validation of the method or methods. Reactivity, gregariousness, reactivity to humans, sensory sensitivity, and locomotor activity are some of the most assessed traits, but no unifying structure of personality is consistently identified across studies. Researchers should give attention to addressing and acknowledging potential confounding variables and selecting an appropriate trait to assess with validated measures.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science