Evaluation du BEA et Etiquetage

Animal Welfare Assessment: Can We Develop a Practical, Time-Limited Assessment Protocol for Pasture-Based Dairy Cows in New Zealand?

Par 19 octobre 2020 novembre 30th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Sujan Sapkota , Richard Laven, Kristina Müller, Nikki Kells

Résumé en français (traduction) : Bien qu’elle soit un des principaux producteurs et exportateurs de produits laitiers, la Nouvelle-Zélande n’a pas de protocole d’évaluation du bien-être reconnu par l’industrie. Un protocole spécifique à la Nouvelle-Zélande est essentiel, car presque toutes les exploitations laitières de Nouvelle-Zélande sont basées sur les pâturages et le recours au logement est rare. Par conséquent, les protocoles élaborés pour les vaches élevées en système intensif ne sont pas adaptés. L’objectif de cette étude était de développer un protocole d’évaluation du bien-être simple mais pratique qui pourrait être utilisé pour évaluer le bien-être d’un troupeau laitier lors d’une seule visite prévue aux alentours de la traite. Six protocoles d’évaluation du bien-être et quatre études d’évaluation du bien-être des bovins laitiers qui se sont penchées sur le bien-être des bovins laitiers au pâturage ont été utilisés, ainsi que le Code de bien-être des bovins laitiers de Nouvelle-Zélande, pour identifier les évaluations potentielles à inclure dans le protocole. Quatre-vingt-quatre évaluations potentielles (20 basées sur des registres et 64 nécessitant une évaluation à la ferme) ont été identifiées par ce processus d’évaluation du bien-être. Après une sélection visant à exclure les évaluations à la ferme qui n’étaient pas pertinentes, qui n’avaient qu’une application pratique limitée pour les vaches laitières au pâturage ou qui nécessitaient plus de temps que prévu, il restait 28 évaluations à la ferme, qui ont été regroupées avec les 20 évaluations basées sur les registres et ont été testées pour leur faisabilité, leur aspect pratique et leur temps dans deux fermes laitières au pâturage. Les évaluations ont ensuite été identifiées comme appropriées, adéquates après modification ou non réalisables. Les évaluations appropriées et modifiées ont ensuite été incluses dans le protocole final, aux côtés de mesures supplémentaires spécifiques aux exploitations laitières de Nouvelle-Zélande. Le protocole final comprenait 24 évaluations dans les exploitations et huit évaluations basées sur des registres. Des tests supplémentaires pour ces 32 évaluations sont nécessaires dans un plus grand nombre d’exploitations laitières en Nouvelle-Zélande avant que le protocole puisse être utilisé pour évaluer en routine le bien-être des vaches laitières en Nouvelle-Zélande.

Résumé en anglais (orginal) : Despite being a leading producer and exporter of dairy products, New Zealand has no industry-recognised welfare assessment protocol. A New Zealand-specific protocol is essential, as almost all dairy farms in New Zealand are pasture-based and housing is rarely used. Therefore, protocols developed for intensive cows are not suitable. The aim of this study was to develop a simple yet practical welfare assessment protocol that could be used to assess the welfare of a dairy herd during one visit timed to occur around milking. Six welfare assessment protocols and four studies of dairy cattle welfare assessments that had some focus on dairy cattle welfare at pasture were used, along with the New Zealand Dairy Cattle Code of Welfare, to identify potential assessments for inclusion in the protocol. Eighty-four potential assessments (20 record-based and 64 that needed assessing on-farm) were identified by this process of welfare assessments. After screening to exclude on-farm assessments that were not relevant, that had only limited practical application in pasture-based dairy cows or that required more time than available, 28 on-farm assessments remained, which were put together with the 20 record-based assessments and were tested for feasibility, practicality and time on two pasture-based dairy farms. Assessments were then identified as suitable, suitable after modification or not feasible. Suitable and modified assessments were then included in the final protocol alongside additional measures specific to New Zealand dairy farms. The final protocol included 24 on-farm assessments and eight record-based assessments. Further testing of these 32 assessments is needed on more dairy farms across New Zealand before the protocol can be used to routinely assess the welfare of dairy cows in New Zealand.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals