Evaluation du BEA et Etiquetage

Short communication: Accuracy of estimation of lameness, injury, and cleanliness prevalence by dairy farmers and veterinarians

Par 15 novembre 2020 décembre 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : J. Denis-Robichaud, D. Kelton, V. Fauteux, M. Villettaz-Robichaud, J. Dubuc

Résumé en français (traduction) : Les boiteries, les blessures et la propreté sont considérées comme des indicateurs importants du bien-être des vaches laitières, de la production et de la qualité du lait. Des recherches antérieures ont montré que les éleveurs sous-estiment globalement la prévalence de ces mesures basées sur les vaches, mais aucune information sur les perceptions des vétérinaires n’est disponible. Les vétérinaires étant souvent perçus comme les principaux fournisseurs de conseils sanitaires dans les exploitations, l’objectif de la présente étude était d’évaluer la relation entre la prévalence réelle de la boiterie, des blessures (jarret, genou, cou) et de la propreté (mamelle, membres, flancs), et la prévalence estimée de ces problèmes par les éleveurs et les vétérinaires chargés de leur troupeau. Une étude transversale a été menée entre février 2016 et juillet 2017. Tout d’abord, il a été demandé au propriétaire de l’exploitation et au vétérinaire du troupeau d’estimer la prévalence dans l’exploitation des boiteries, des blessures au cou, au genou et au jarret, ainsi que la propreté de la mamelle, des membres et des flancs. L’équipe de recherche a ensuite visité la ferme et a noté toutes les vaches en lactation du troupeau pour chaque mesure. Des modèles de régression linéaire ont été utilisés pour évaluer la relation entre la prévalence estimée par les vétérinaires et les éleveurs, pour chaque mesure basée sur les vaches, et la prévalence réelle dans la ferme. Les 93 troupeaux inscrits avaient une médiane de 55 vaches laitières et étaient logés dans des stabulations en logettes (90 %) et en stabulation libre (10 %). Dix vétérinaires de troupeau ont participé et se sont rendus dans 2 à 22 fermes inscrites chacune. Une grande variation a été détectée dans la prévalence réelle des différentes mesures basées sur les vaches parmi les troupeaux (boiterie : fourchette = 19-72%, médiane = 36% ; blessures au cou : fourchette = 0-65%, médiane = 14% ; blessures aux genoux : fourchette = 0-44 %, médiane = 12 % ; blessures au jarret : fourchette = 0-57 %, médiane = 25 % ; pis sale : fourchette = 0-55 %, médiane 13 % ; membres sales : fourchette = 0-91 %, médiane = 18 % ; et flancs sales : fourchette = 0-82 %, médiane = 20 %). Tant pour les vétérinaires que pour les éleveurs, la perception de la prévalence de chaque mesure basée sur les vaches augmente progressivement à mesure que la prévalence réelle du troupeau augmente. Dans l’ensemble, les éleveurs et les vétérinaires ont sous-estimé les mesures basées sur les vaches. Les éleveurs et les vétérinaires ont estimé avec plus de précision la prévalence de la boiterie dans les troupeaux à forte prévalence que dans les troupeaux à faible prévalence, ce qui suggère une meilleure prise de conscience du problème dans les exploitations ayant des problèmes de boiterie. Les blessures ont été estimées avec moins de précision dans les troupeaux présentant une prévalence de blessures plus élevée que dans les troupeaux présentant une prévalence plus faible, ce qui suggère une possibilité de meilleur transfert de connaissances dans ce domaine.

Résumé en anglais (original) : Lameness, injuries, and cleanliness are considered important indicators of dairy cow welfare, milk production, and milk quality. Previous research has identified that farmers globally underestimate the prevalence of these cow-based measurements, but no information on the perceptions of veterinarians is available. Because veterinarians are often perceived as the main providers of health advice on farms, the objective of the present study was to evaluate the relationship between the true prevalence of lameness, injury (hock, knee, neck), and cleanliness (udder, legs, flanks), and the estimated prevalence of these issues by farmers and their herd veterinarians. A cross-sectional study was conducted between February 2016 and July 2017. First, the farm owner and the herd veterinarian were asked to estimate the prevalence of lameness, of neck, knee and hock injuries, and of udder, leg, and flank cleanliness on the farm. The research team then visited the farm and scored all lactating cows in the herd for each measurement. Linear regression models were used to assess the relationship between the prevalence estimated by the veterinarians and the farmers, of each cow-based measurement, and the true prevalence on the farm. The 93 herds enrolled had a median of 55 milking cows and were housed in tiestall (90%) and freestall (10%) barns. Ten herd veterinarians participated and were involved with 2 to 22 enrolled farms each. A wide variation was detected in the true prevalence of the different cow-based measurements among herds (lameness: range = 19–72%, median = 36%; neck injuries: range = 0–65%, median = 14%; knee injuries: range = 0–44%, median = 12%; hock injuries: range = 0–57%, median = 25%; dirty udder: range = 0–55%, median 13%; dirty legs: range = 0–91%, median = 18%; and dirty flanks: range = 0–82%, median = 20%). For both veterinarians and farmers, the perception of each cow-based measurement prevalence increased incrementally as the herd’s true prevalence increased. Overall, farmers and veterinarians underestimated cow-based measurements. Farmers and veterinarians more accurately estimated lameness prevalence in herds with higher prevalence than in herds with low prevalence, suggesting a better awareness of the issue on farms with lameness problems. Injuries were less accurately estimated in herds with higher injury prevalence compared with herds with lower prevalence, suggesting an opportunity for better knowledge transfer in this area.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Diary Science