Logement et Enrichissement

Floor Substrate Preferences of Chickens: A Meta-Analysis

Par 9 décembre 2020 janvier 5th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue systématique de la littérature publiée dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Valerie Monckton, Jennifer L. Ellis, Alexandra Harlander-Matauschek

Résumé en français (traduction) : Préférences des poulets en matière de substrat de sol : Une méta-analyse

L’enrichissement de l’environnement favorise la stimulation sensorielle et motrice des comportements typiques des espèces, qui à leur tour améliorent le bien-être des animaux. Pour les Galliformes d’élevage, les systèmes de logement limitent souvent l’enrichissement à la seule litière, qui sert simultanément de matériau pour les bains de poussière et la recherche de nourriture. C’est pourquoi cette méta-analyse a cherché à examiner et à synthétiser systématiquement la littérature sur les tests de préférence de substrat pour les Galliformes. Les données basées sur les quatre comportements liés au bien-être suivants ont été extraites pour l’analyse : (1) le bain de poussière, (2) la recherche de nourriture, (3) le picage et (4) le temps passé sur un substrat donné. Les recherches documentaires dans CAB Direct, Web of Science et Google Scholar ont permis de trouver 239 articles, et les recherches manuelles ont permis d’en ajouter cinq autres . Dix publications utilisant différentes lignées de poulets comme sujets de test ont répondu aux critères d’inclusion dans l’examen systématique. Les effets du type de litière, du nombre de jours pendant lesquels les oiseaux ont eu accès aux substrats testés, de la superficie des enclos et de la surface des substrats sur les comportements examinés ont été déterminés. Nous avons constaté que les oiseaux préféraient les bains de poussière dans le sable et la mousse de tourbe plus que sur tout autre substrat. Le type de litière, la taille de l’enclos et la superficie du substrat ont influé sur le temps que les oiseaux ont passé sur les substrats testés. Lorsqu’ils avaient le choix entre les matériaux de litière, les oiseaux passaient plus de temps sur du sable ou de la mousse de tourbe que sur tout autre substrat ou sur aucun substrat. Il est à noter que la plupart des études n’ont pas fait état des caractéristiques physiques ou chimiques pertinentes du substrat susceptibles d’influencer les préférences des oiseaux, telles que la taille des grains, la teneur en humidité et le niveau de saleté. En concentrant les futures études sur l’identification des caractéristiques du substrat qui influencent les préférences, on peut découvrir de nouvelles litières pratiques et enrichissantes qui peuvent être facilement mises en œuvre dans les systèmes de logement des Galliformes.

Résumé en anglais (original) : Environmental enrichment promotes sensory and motor stimulation for species-typical behaviors, which in turn enhance animal well-being. For farmed Galliformes, housing systems often limit enrichment to bedding and litter, that simultaneously act as material for dustbathing and foraging. Therefore, this meta-analysis sought to systematically review and synthesize the substrate preference test literature for Galliformes. Data based on the following four welfare-related behaviors were extracted for analysis: (1) dustbathing, (2) foraging, (3) pecking, and (4) time spent on a given substrate. Literature searches in CAB Direct, Web of Science, and Google Scholar yielded 239 articles, and hand searching yielded an additional five articles. Ten publications that used different chicken strains as test subjects, met the criteria to be included in the systematic review. The effects of bedding type, the number of days birds had access to tested substrates, enclosure area, and substrate area, on the examined behaviors were determined. We found that birds preferred dustbathing in sand and peat moss more than on any other substrates. The bedding type, size of the enclosure, and size of the substrate area affected the amount of time that birds spent on the tested substrates. When provided the choice between bedding materials, birds spent more time on sand or peat moss than on any other substrate or on no substrate. Notably, most studies did not report relevant physical or chemical characteristics of substrate that may influence birds’ preferences, such as grain size, moisture content and the level of soiling. Focusing future studies on identifying substrate characteristics that influence preferences can lead to the discovery of new, practical, enriching beddings that can be easily implemented in housing systems for Galliformes.

Logo de Frontiers in Veterinary Science