Conduite d'élevage et relations homme-animalLogement et Enrichissement

Shortening sow restraint period during lactation improves production and decreases hair cortisol concentrations in sows and their piglets

Par 26 janvier 2021 décembre 22nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animal

Auteurs : L. Morgan, J. Meyer, S. Novak, A. Younis, W.A. Ahmad, T. Raza

Résumé en français (traduction) : Raccourcir la période de contention des truies pendant la lactation améliore la production et diminue les concentrations de cortisol dans les poils des truies et de leurs porcelets

Le bien-être des animaux destinés à l’alimentation est un sujet de grande préoccupation, car la société a une responsabilité à l’égard des animaux dont l’homme a la charge. Le porc est la viande la plus consommée au monde, avec plus d’un milliard de porcs abattus chaque année dans le monde. Pourtant, dans la plupart des pays, les truies sont confinées dans des cases de mise-bas pendant toute la durée de la lactation. Dans ces cases, les truies sont confinées à l’aide de barreaux dans une zone à peine plus grande que leur corps. Il leur est donc impossible de se déplacer, de se retourner, de se toiletter ou d’exprimer d’autres comportements naturels. Dans cette étude, nous avons utilisé une modification simple et pratique des cases de mise-bas conventionnelles pour concevoir des enclos de mise-bas, à l’aide de barres de confinement amovibles, qui offrent la possibilité de changer le système de logement de l’un à l’autre. Notre objectif était d’examiner les paramètres de production et les concentrations de cortisol capillaire après différentes périodes de contention pendant la lactation. Nos analyses ont porté sur les données de 77 truies et de leurs 997 porcelets. Les truies étaient logées dans des cases de mise-bas, mais les barres de confinement ont été retirées après différentes périodes, de 3 jours après la mise-bas à la contention complète. Pour certaines analyses, les truies ont été placées dans des groupes de contention courte ou longue (3-10 jours vs 13-24 jours, respectivement). Une régression linéaire multiple a révélé que pour chaque jour supplémentaire de contention des truies, le taux de sevrage des porcelets diminue de 0,4 % (P < 0,05). De plus, le nombre total de porcelets sevrés par portée était plus élevé dans le groupe de contention courte que dans le groupe de contention longue (10,4 ± 0,3 contre 9,7 ± 0,3, respectivement ; P < 0,05). En conséquence, le poids total de la portée le jour du sevrage a eu tendance à être plus élevé dans le groupe à contention courte (68,8 ± 2,2 vs 64,9 ± 1,8 kg ; P = 0,1210). La nécessité de traitements médicaux pendant la lactation (par exemple, antibiotiques, AINS) a eu tendance à être moins fréquente dans le groupe de contention courte (truies : 21,9 % contre 40 % ; P = 0,1219 ; porcelets : 2,4 % contre 17,1 % ; P = 0,0609). Le cortisol capillaire, en tant que marqueur du stress chronique pendant la lactation, a diminué lorsque la période de contention a été raccourcie, tant chez les truies que chez les porcelets. Notre analyse a révélé que le cortisol capillaire des truies est un facteur de médiation significatif entre la contention de la truie et le cortisol capillaire de ses porcelets (test de Sobel ; P < 0,05). Pour chaque jour de contention des truies, le taux de cortisol capillaire des truies a augmenté de 0,5 pg/mg, et pour chaque unité supplémentaire de cortisol capillaire des truies, le cortisol capillaire des porcelets a augmenté de 0,36 pg/mg. En conclusion, la gestion durable des élevages porcins peut être bénéfique à la fois pour les animaux et pour les éleveurs ; limiter la contention des truies pendant la lactation devrait réduire le stress, améliorer le bien-être et la production, et potentiellement améliorer l’économie des exploitations porcines.

Résumé en anglais (original) : Food animal welfare is an issue of great concern, as society has a responsibility for animals under human care. Pork is the most consumed meat worldwide, with more than a billion pigs being slaughtered globally every year. Still, in most countries, sows are restrained in farrowing crates throughout lactation. In these crates, sows are confined with bars to an area that is just slightly larger than their body. Thus, moving and turning around, grooming, or expressing other natural behaviors are typically impossible. In this study, we utilized a simple and practical modification of conventional farrowing crates to designed farrowing pens, by removable confinement bars, which provide the flexibility to change the housing system from one to another. Our objective was to examine the parameters of production and hair cortisol concentrations after different restraint periods during lactation. Analyses included data from 77 sows and their 997 piglets. Sows were housed in farrowing crates, but the confinement bars were removed after different periods, from 3 days post-farrowing to full restraint. For certain analyses, sows were grouped into Short or Long Restraint groups (3–10 days vs 13–24 days, respectively). Multiple linear regression revealed that for any additional day in restraint of the sows, piglets’ weaning rate decreases by 0.4% (P < 0.05). Moreover, the total number of weaned piglets per litter was higher in the Short Restraint group as compared to the Long Restraint group (10.4 ± 0.3 vs 9.7 ± 0.3, respectively; P < 0.05). Accordingly, total litter weight on the weaning day tended to be higher in the Short Restraint group (68.8 ± 2.2 vs 64.9 ± 1.8 kg; P = 0.1210). The requirement for medical treatments during lactation (e.g., antibiotics, NSAID) tended to be less frequent in the Short Restraint group (Sows: 21.9% vs 40%; P = 0.1219. Piglets: 2.4% vs 17.1%; P = 0.0609). Hair cortisol as a marker for chronic stress during lactation decreased when the restraint period was shortened in both sows and piglets. Our analysis revealed that sows’ hair cortisol is a significant mediator between the restraint of the sow and its piglets’ hair cortisol (Sobel test; P < 0.05). For every day of sows’ restraint, sows’ hair cortisol increased by 0.5 pg/mg, and for any additional unit of sows’ hair cortisol, piglets’ hair cortisol increased by 0.36 pg/mg. In conclusion, sustainable swine farming management can be beneficial for both animals and farmers; limiting sow restraint during lactation is expected to reduce stress, enhance welfare and production, and potentially improve the economics of swine operations.

Publication ayant donné lieu à un article sur The Pig Site le 7 décembre 2021 : Shortening restraint period during lactation improves production, reduces stress in sows and piglets

Logo du journal Animal