Conduite d'élevage et relations homme-animal

Costs and Benefits of Improving Farm Animal Welfare

Par 27 janvier 2021 février 9th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Agriculture

Auteurs : Jill N. Fernandes, Paul H. Hemsworth, Grahame J. Coleman, Alan J. Tilbrook

Résumé en français (traduction) : Coûts et bénéfices de l’amélioration du bien-être des animaux d’élevage

L’amélioration du bien-être des animaux d’élevage coûte cher. Pour les personnes qui ont des animaux sous leur garde, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte pour modifier les pratiques en vue d’améliorer le bien-être, et la ligne de conduite optimale n’est pas toujours évidente. Les systèmes d’aide à la décision en matière de bien-être animal, tels que les analyses économiques coûts-bénéfices, font défaut. La présente étude tente de clarifier les coûts et les bénéfices de l’amélioration du bien-être des animaux d’élevage, permettant ainsi aux personnes qui ont des animaux sous leurs responsabilités de prendre des décisions en connaissance de cause. Nombre de ces coûts sont évidents. Par exemple, la formation des éleveurs, la reconfiguration des enclos et l’administration de médicaments antidouleur peuvent améliorer le bien-être, et tous ces éléments entraînent des coûts. D’autres coûts sont moins évidents. Par exemple, le fait de ne pas garantir un bon bien-être animal peut entraîner des risques importants pour la sécurité du marché, l’acceptation par les consommateurs et l’autorisation sociale d’exploitation. Les avantages de l’amélioration du bien-être des animaux d’élevage sont également difficiles à évaluer d’un point de vue purement économique. Bien qu’il soit largement reconnu que les animaux dont le bien-être est médiocre ont peu de chances de produire à un niveau optimal, l’amélioration du bien-être des animaux peut présenter des avantages qui vont au-delà des gains de production. Il s’agit notamment des avantages pour l’animal, des effets positifs sur la main-d’œuvre, de l’avantage concurrentiel pour les entreprises, de l’atténuation des risques et des conséquences sociales positives. Nous résumons ces considérations en un outil d’aide à la décision qui peut faciliter la tâche des personnes qui ont des animaux d’élevage sous leur responsabilité, et nous soulignons la nécessité de disposer de preuves empiriques supplémentaires pour améliorer la prise de décision en matière de bien-être animal.

Résumé en anglais (original) : It costs money to improve the welfare of farm animals. For people with animals under their care, there are many factors to consider regarding changes in practice to improve welfare, and the optimal course of action is not always obvious. Decision support systems for animal welfare, such as economic cost–benefit analyses, are lacking. This review attempts to provide clarity around the costs and benefits of improving farm animal welfare, thereby enabling the people with animals under their care to make informed decisions. Many of the costs are obvious. For example, training of stockpeople, reconfiguration of pens, and administration of pain relief can improve welfare, and all incur costs. Other costs are less obvious. For instance, there may be substantial risks to market protection, consumer acceptance, and social licence to farm associated with not ensuring good animal welfare. The benefits of improving farm animal welfare are also difficult to evaluate from a purely economic perspective. Although it is widely recognised that animals with poor welfare are unlikely to produce at optimal levels, there may be benefits of improving animal welfare that extend beyond production gains. These include benefits to the animal, positive effects on the workforce, competitive advantage for businesses, mitigation of risk, and positive social consequences. We summarise these considerations into a decision tool that can assist people with farm animals under their care, and we highlight the need for further empirical evidence to improve decision-making in animal welfare.

Logo du site d'Agriculture
Extrait du site d’Agriculture