Conduite d'élevage et relations homme-animal

Do Animal Welfare Schemes Promote Better Animal Health? An Empirical Investigation of German Pork Production

Par 23 mars 2021 avril 6th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique disponible en ligne avant publication dans Livestock Science

Auteurs : Reinhard Uehleke, Stefan Seifert, Silke Hüttel

Résumé en français (traduction) : Les programmes de bien-être animal favorisent-ils une meilleure santé animale ? Une enquête empirique dans la filière porcine allemande

Les programmes de bien-être animal favorisent la réduction de l’intensité de la production et l’enrichissement de l’environnement afin de créer une valeur ajoutée pour les animaux et les consommateurs, en aidant les exploitations à résoudre le conflit entre le bien-être animal et l’efficacité de l’agriculture. Cependant, le succès de ces enrichissements dans l’amélioration du bien-être animal et donc de la performance productive dépend de la gestion du processus de production par les agriculteurs. La complexité du bien-être animal et le manque de clarté de son rôle dans les performances du processus de finition des porcs posent un défi à l’évaluation des programmes de bien-être animal. En utilisant des données uniques à l’échelle de l’exploitation incluant la comptabilité analytique et les données économiques de production, le statut de participation au programme allemand “Initiative Tierwohl [bien-être animal]” et les scores de santé animale enregistrés à l’abattoir, nous étudions la relation entre la performance de l’exploitation, la santé animale et la participation au programme. Cette étude s’appuie sur des mesures relatives de la performance de l’exploitation en termes d’efficacité technique et de coût, obtenues par une analyse non paramétrique des données. L’analyse de corrélation statistique et le test de différence de distribution ont été renforcés par un lissage du nuage de points estimé localement. Les résultats indiquent la possibilité d’obtenir des performances agricoles élevées avec de faibles prévalences d’altérations des organes internes, également pour les non-participants au programme. Les participants au programme ont toutefois obtenu de meilleures performances agricoles relatives et des niveaux plus élevés de scores de santé respiratoire. D’après les données à l’abattoir, aucune relation statistiquement significative entre la santé animale et les performances de l’exploitation, ni aucun rôle modérateur du programme n’ont pu être trouvés dans les exploitations échantillonnées. Nous concluons que les programmes à bas seuil, tels que l'”Initiative Tierwohl”, peuvent inciter à adapter l’environnement et contribuer ainsi à accroître la durabilité de la production porcine.

Résumé en anglais (original) :  Animal welfare programs support lower production intensity and environmental enrichment to create additional value for animals and consumers, by facilitating farms to resolve the conflict between animal welfare and efficient farming. Yet, the success of such enrichments in improving animal welfare and thus the productive performance depends on farmers’ production process management. Complexity of animal welfare, and its unclear role for the hog finishing process’ performance, challenges the evaluation of animal welfare programs. Using unique farm-level data comprising cost accounting and production economic data, participation status in the German program “Initiative Tierwohl” and animal health scores collected at the abattoir, we investigate the relationship between farm performance, animal health and program participation. This study relies on relative farm performance measures of technical and cost efficiency, obtained by nonparametric data envelopment analysis. Statistical correlation analysis and distribution difference testing was supported by locally estimated scatterplot smoothing. The findings indicate the possibility for high farm performance with low prevalence rates of internal organ alterations, also for non-participants. Program participants, however, achieved better relative farm performance and higher levels of respiratory health scores. Based on the indications from abattoir data, no statistically significant relationship between animal health and farm performance, and no moderating role of the program could be found for the sampled farms. We conclude that low threshold programs, such as the “Initiative Tierwohl”, might provide an incentive for adjusting the environment and can thus contribute to increasing sustainability in pork production.

Couverture de Livestock Science
Extrait du site de Livestock Science