Réglementation

Cattle Cleanliness from the View of Swedish Farmers and Official Animal Welfare Inspectors

Par 27 mars 2021 avril 21st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Frida Lundmark Hedman, Maria Andersson, Vanja Kinch, Amelie Lindholm, Angelica Nordqvist, Rebecka Westin

Résumé en français (traduction) : La propreté du bétail selon des agriculteurs suédois et des inspecteurs officiels du bien-être animal

Depuis des années, les inspections officielles du bien-être animal en Suède font couramment état de bovins sales. Les autorités compétentes ont entrepris des travaux visant à mieux comprendre les causes de saleté du bétail, afin d’améliorer la conformité et de normaliser les motifs de classement d’une exploitation comme non conforme à la législation sur le bien-être animal lorsque des animaux sales sont présents. Cette étude a porté sur la proportion de bétail sale lors de contrôles officiels du bien-être animal dans des exploitations bovines suédoises, et a examiné les opinions des agriculteurs sur les raisons de la non-conformité et sur les facteurs clés pour garder les animaux propres. Les données utilisées ont été collectées par les inspecteurs du bien-être animal au niveau du comté lors des inspections officielles régulières de 371 exploitations de bovins laitiers et de bovins à viande pendant deux semaines en hiver 2020. En plus de compléter le protocole d’inspection habituel, les inspecteurs ont posé aux agriculteurs une série de questions relatives aux raisons pour lesquelles leurs animaux étaient propres ou sales. Des bovins sales ont été trouvés dans 49 % des exploitations inspectées, mais seulement 33 % des exploitations ont été classées comme non conformes à la législation suédoise sur le bien-être. Selon les inspecteurs et les éleveurs, la malpropreté des bovins dépend principalement des modes de gestion, ce qui est un résultat prometteur puisque les modes de gestion peuvent être améliorés. Les résultats ont également révélé la nécessité de mieux conseiller les inspecteurs et les éleveurs sur le moment où la malpropreté doit être considérée comme un manquement à la législation sur le bien-être animal.

Résumé en anglais (original) : Dirty cattle have been commonly recorded in official animal welfare inspections in Sweden for years. The relevant authorities have initiated work to better understand the causes of dirty cattle, in order to improve compliance and standardize the grounds for categorizing a farm as non-compliant with welfare legislation when dirty animals are present. This study investigated the occurrence of dirty cattle in official animal welfare controls, on Swedish cattle farms, and examined farmers’ views on the reasons for non-compliance and on key factors in keeping animals clean. The data used were collected by animal welfare inspectors at the county level during the regular official inspections of 371 dairy and beef cattle farms over two weeks in winter 2020. In addition to completing the usual inspection protocol, the inspectors asked farmers a set of questions relating to why their animals were clean or dirty. Dirty cattle were found on 49% of the farms inspected, but only 33% of the farms were categorized as being non-compliant with Swedish welfare legislation. According to inspectors and farmers, dirtiness in cattle depends mainly on management routines, which is a promising result since routines can be improved. The results also revealed a need for better guidance for inspectors and farmers on when dirtiness should be categorized as non-compliance with animal welfare legislation.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals