Conduite d'élevage et relations homme-animal

Heat stress and feeding behaviour of dairy cows in late lactation

Par 10 avril 2021 mai 26th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans l’Italian Journal of Animal Science

Auteurs : Mirco Corazzin, Alberto Romanzin, Vinicius Foletto, Carla Fabro, FrancescoDa Borso, Mario Baldini, Stefano Bovolenta, Edi Piasentier

Résumé en français (traduction) : Stress thermique et comportement alimentaire des vaches laitières en fin de lactation

Le stress thermique est l’un des problèmes les plus importants auxquels les vaches laitières doivent faire face et l’utilisation de systèmes de climatisation devient de plus en plus importante. La première réaction de l’animal pour faire face aux variations environnementales est de modifier son comportement. Cette étude avait pour but d’examiner l’effet du stress thermique et d’un système de climatisation sur le comportement alimentaire des vaches laitières italiennes Holstein Frisonne en fin de lactation. Deux expériences ont été réalisées. Dans la première expérience, 8 vaches laitières ont d’abord été maintenues 7 jours dans des conditions thermiquement neutres, puis ont été soumises à un léger stress thermique (indice de température et d’humidité, ITH, compris entre 72 et 78) pendant 7 autres jours. La deuxième expérience a consisté à faire participer 8 vaches laitières à un plan croisé à deux périodes où le traitement consistait à utiliser ou non un système d’arrosage pour refroidir les vaches en cas de léger stress thermique. Les vaches étaient équipées d’un capteur de pression au niveau du licol, capable de détecter le temps de rumination et d’ingestion, le nombre de mastications de rumination et d’ingestion, le nombre de bolus de rumination et l’intensité de la rumination. Le stress thermique a réduit le temps de rumination, le nombre de mastications de rumination et de bolus (p < 0,05), et a eu tendance à réduire le nombre de mastications de consommation (p < 0,10). Les vaches rafraîchies ont augmenté le temps de rumination et d’alimentation (p < 0,05), l’intensité de la rumination (p < 0,01), et le nombre de mastications de rumination et d’alimentation (p < 0,05). En conclusion, le comportement alimentaire a été profondément influencé même par un léger stress thermique, qui a été efficacement amélioré par l’utilisation d’un système d’arrosage.

Résumé en anglais (original) : Heat stress is one of the most important problems that dairy cows have to face and the use of cooling systems is becoming more and more important. The first reaction that has the animal to cope with the environmental variations is to modify its behaviour. This study was aimed to investigate the effect of heat stress and a cooling system on the feeding behaviour of Italian Holstein Friesian dairy cows in late lactation. Two experiments were performed. In the first experiment, eight dairy cows were firstly kept 7 d under thermoneutral condition, and then under mild heat stress (temperature humidity index, THI, ranging between 72 and 78) for others 7 d. The second experiment consisted of 8 dairy cows used in a two-period cross-over design where the treatment was the use or not of a sprinkler system for cooling cows under mild heat stress. Cows were equipped with a noseband pressure sensor able to detect rumination and eating time, number of rumination and eating chews, number of rumination boluses and rumination intensity. Heat stress reduced rumination time, number of rumination chews and boluses (p < .05), and tended to reduce the number of eating chews (p < .10). Cooled cows increased rumination and eating time (p < .05), rumination intensity (p < .01), and the number of rumination and eating chews (p < .05). In conclusion, feeding behaviour was deeply influenced even by mild heat stress, which was effectively improved by the use of a sprinkler system.

Logo de l'Italian journal of animal science
Extrait du site de l’Italian Journal of animal science