Conduite d'élevage et relations homme-animalTravail des animaux

Equine Management in UK Livery Yards during the COVID-19 Pandemic – “As Long As the Horses Are Happy, We Can Work Out the Rest Later”

Par 14 mai 2021 juin 3rd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Tamzin Furtado, Elizabeth Perkins, Catherine McGowan, Gina Pinchbeck

Résumé en français (traduction) : Gestion des équidés dans les écuries britanniques pendant la pandémie de COVID-19 : ” Tant que les chevaux sont heureux, le reste peut attendre “.

Environ 60 % des chevaux de loisir du Royaume-Uni sont gardés dans des centres d’hébergement sous la gestion et la surveillance d’un propriétaire ou d’un gérant de centre d’hébergement (P/GCH), mais leur rôle a fait l’objet de peu de recherches. Cette étude s’est servie de la pandémie de COVID-19 comme d’une loupe pour examiner les décisions prises par les P/GCH en matière de soins et de gestion des équidés à un moment où des changements dans les pratiques habituelles étaient nécessaires. Des méthodes de recherche qualitatives ont été utilisées. Jusqu’à trois entretiens ont été menés avec 24 P/GCH différents sur une période de neuf mois (n = 48). Les fils des forums de discussion britanniques en libre accès ont également été analysés. Toutes les données ont été rendues anonymes et analysées à l’aide de la méthodologie de la théorie ancrée. Avant la pandémie, les pratiques de soins et de gestion des équidés variaient considérablement d’un centre à l’autre, et les cultures des centres étaient le produit de l’idée que se faisaient les P/GCH des bons soins équins, de leur modèle commercial et de la nécessité d’équilibrer le contentement des humains et des équidés. Le rôle du P/GCH était de maintenir un équilibre entre ces facteurs interdépendants. Pendant la pandémie, les P/GCH ont adopté de nouvelles mesures destinées à influencer les mouvements des propriétaires de chevaux et des autres personnes présentes sur les terrains afin de minimiser le risque de transmission du COVID-19. Pendant cette période, les P/GCH ont déclaré avoir donné la priorité au bien-être des équidés en limitant, dans la mesure du possible, les changements apportés aux routines et à la gestion des équidés. Au lieu de modifier la gestion des équidés, on s’attendait à ce que la vie des humains soit modelée et remodelée pour correspondre aux directives gouvernementales sur le COVID-19. Ces résultats soulignent l’importance des routines, des traditions et des cultures dans chaque centre. Le maintien de la norme de soins pour le cheval est une priorité, quelle que soit la personne qui fournit ces soins.

Résumé en anglais (original) : Approximately 60% of the UK’s leisure horses are kept at livery yards under the management and oversight of a livery yard owner or manager (LYO/M), yet their role has received little research attention. This study used the COVID-19 pandemic as a lens through which to view LYO/Ms’ decisions around equine care and management at a time when changes to usual practice were necessary. Qualitative research methods were used. Up to 3 interviews were conducted with 24 different LYO/Ms over nine months (n = 48). Discussion threads from open-access UK discussion fora were also analysed. All data were anonymised and analysed using a Grounded Theory methodology. Prior to the pandemic, equine care and management practices varied greatly across yards, and yard cultures were a product of LYO/Ms’ construction of good equine care, their business model, and the need to balance human and equine contentment. The role of the LYO/M was to maintain an equilibrium between those interlinked factors. During the pandemic, LYO/Ms adopted new measures designed to influence the movement of horse owners and other people on yards to minimise the risk of COVID-19 transmission. During this time, LYO/Ms reported prioritising equine wellbeing by limiting change to equine routines and management wherever possible. Instead of altering equine management, there was an expectation that the lives of humans would be moulded and re-shaped to fit with the government COVID-19 guidelines. These results highlight the importance of routines, traditions and cultures in each individual yard. Maintaining the standard of care for the horse was prioritised regardless of who provided that care.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals