Conduite d'élevage et relations homme-animalSanté animale

Préparation complète des broutards : Un levier pour diminuer la fréquence des maladies respiratoires ?

Par 15 mai 2021 novembre 2nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Synthèse publiée par l’Idele

Auteurs : : Elise Vanberg, Marlène Guiadeur, Béatrice Mounaix

Extrait : Les maladies respiratoires des jeunes bovins

Dans les ateliers d’engraissement spécialisés, les jeunes bovins sont particulièrement sensibles aux troubles respiratoires. Ces affections, présentes majoritairement en début d’engraissement peuvent atteindre jusqu’à 70% des lots. La sensibilité des jeunes bovins aux troubles respiratoires découle de leurs caractéristiques physiologiques, génétiques, de facteurs liés à l’élevage (bâtiment, hygiène, densité animale…), de la saison, et de l’organisation de la filière (transport, réallotement, mélange de microbismes…). Les maladies respiratoires sont provoquées par des virus (VRSV, BCoV, Pi3, IBR, BVD…etc.) et des bactéries (Mannheimia haemolytica, Pasteurella Multocida, Histophilus somni, Mycoplasma bovis). L’action des virus sur l’organisme entraine souvent des surinfections bactériennes.

Des solutions pour les prévenir

En 2016, 20 % des traitements antibiotiques en élevages de bovins ont été motivés par l’apparition de troubles respiratoires. Dans un contexte OneHealth, les filières animales recherchent des alternatives aux antibiotiques de nature préventive ou curatives mais également, de nouvelles conduites d’élevage plus innovantes.Le projet WelHBeeF a évalué une conduite innovante pour réduire l’incidence des troubles respiratoires en engraissement : la préparation complète des broutards à la vente. Cette conduite repose sur un sevrage des animaux 30 à 45j avant la vente, une vaccination contre certains agents pathogènes respiratoires, et une alimentation équilibrée, non acidogène, bien pourvue en oligo-éléments et vitamines.

Logo de l'Idele
Extrait du site de l’Idele