Evaluation du BEA et Etiquetage

The Use of the General Animal-Based Measures Codified Terms in the Scientific Literature on Farm Animal Welfare

Par 4 juin 2021 juin 15th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Marta Brscic, Barbara Contiero, Luisa Magrin, Giorgia Riuzzi, Flaviana Gottardo

Résumé en français (traduction) : L’utilisation des termes codifiés “mesures générales basées sur l’animal” dans la littérature scientifique sur le bien-être des animaux d’élevage

L’approche de l’évaluation du bien-être des animaux d’élevage a changé et les mesures basées sur l’animal (MBA), définies comme les réponses d’un animal ou les effets sur un animal, ont été introduites pour évaluer le bien-être des animaux. Les mesures basées sur l’animal peuvent être prises directement sur l’animal ou indirectement et incluent l’utilisation des registres d’animaux. Elles peuvent résulter d’un événement spécifique ou être le résultat cumulé de plusieurs jours, semaines ou mois. L’objectif de la cette étude était d’analyser l’utilisation des termes généraux codifiés MBA dans la littérature scientifique, la présence de leurs définitions et la cartographie des lacunes de leur utilisation selon les espèces animales, les catégories, les années de publication et les zones géographiques de l’institution de l’auteur pour correspondance. L’objectif final était de proposer une terminologie standard commune pour améliorer la communication entre les parties prenantes. Dans cette étude, les modèles de données ont été alimentés par la collecte d’informations provenant d’articles scientifiques extraits par le biais d’un protocole transparent et reproductible utilisant Web of ScienceTM et filtrant les termes généraux codifiés MBA (ou synonymes/équivalents). Au total, 199 articles ont été retenus et leur texte intégral a été évalué. La fréquence des termes généraux codifiés MBA a été analysée en fonction des facteurs de classification énumérés dans les objectifs. Ces articles étaient majoritairement européens (159 documents), et l’espèce la plus représentée était les bovins. Cinquante pour cent des documents n’ont pas fourni de définition des termes généraux de MBA, et 54% ont cité d’autres sources comme référence pour leur définition. Les résultats de l’étude ont montré une très faible pénétration du terme général codifié de MBA dans la littérature sur le bien-être des animaux d’élevage, avec seulement 1,5% des documents incluant le terme MBA. Cela ne signifie pas que des MBA spécifiques ne sont pas étudiées, mais plutôt que ces MBA spécifiques ne sont pas définies en tant que telles sous un chapeau commun, et qu’il n’y a pas de consensus sur l’utilisation de la terminologie, pas même parmi les scientifiques. Nous ne pouvons donc pas attendre des parties prenantes qu’elles utilisent un langage commun et une terminologie normalisée. La reconnaissance et l’inclusion des MBA dans les listes d’abréviations communément acceptées par les revues scientifiques pourraient constituer un premier pas vers l’harmonisation de la terminologie dans la littérature scientifique.

Résumé en anglais (original) : The approach to farm animal welfare evaluation has changed and animal-based measures (ABM), defined as the responses of an animal or effects on an animal, were introduced to assess animal welfare. Animal-based measures can be taken directly on the animal or indirectly and include the use of animal records. They can result from a specific event or be the cumulative outcome of many days, weeks, or months. The objective of the current study was to analyze the use of general ABM codified terms in the scientific literature, the presence of their definitions, and the gap mapping of their use across animal species, categories, years of publication, and geographical areas of the corresponding author’s institution. The ultimate aim was to propose a common standard terminology to improve communication among stakeholders. In this study, data models were populated by collecting information coming from scientific papers extracted through a transparent and reproducible protocol using Web of ScienceTM and filtering for the general ABM codified terms (or synonyms/equivalents). A total of 199 papers were retained, and their full texts were assessed. The frequency of general codified ABM terms was analyzed according to the classification factors listed in the objectives. These papers were prevalently European (159 documents), and the most represented species was cattle. Fifty percent of the papers did not provide a definition of the general ABM terms, and 54% cited other sources as reference for their definition. The results of the study showed a very low penetration of the general codified ABM term in the literature on farm animal welfare, with only 1.5% of the papers including the term ABM. This does not mean that specific ABM are not studied, but rather that these specific ABM are not defined as such under a common umbrella, and there is no consensus on the use of terminology, not even among scientists. Thus, we cannot expect the stakeholders to use a common language and a standardized terminology. The recognition and the inclusion of ABM in the lists of commonly accepted abbreviations of scientific journals could be a first step to harmonize the terminology in the scientific literature.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science