Evaluation du BEA et Etiquetage

Identification of Animal-Based Welfare Indicators in Captive Reptiles: A Delphi Consultation Survey

Par 5 juillet 2021 juillet 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Peta L. Hitchens, Rachael H. Booth, Annabelle Murphy, Bidda Jones, Lauren M. Hemsworth

Résumé en français (traduction) : Identification des indicateurs de bien-être animal chez les reptiles en captivité : Une enquête de type Delphi

Le personnel chargé des soins aux animaux dans les zoos se concentre de plus en plus sur l’évaluation du bien-être fondée sur des données scientifiques, et le public qui visite les zoos s’intéresse de plus en plus au bien-être des animaux, dans la mesure où cela peut influencer le choix des institutions qu’il visite. La surveillance réglementaire des normes de bien-être animal continue de se renforcer dans de nombreuses juridictions. Les zoos formalisent de plus en plus leurs pratiques en développant et en affinant des outils d’évaluation du bien-être fondés sur des preuves. Les outils d’évaluation du bien-être doivent comprendre des mesures basées sur les ressources et sur les animaux. Cependant, les indicateurs basés sur les animaux ne sont pas toujours bien caractérisés, en termes de nature et du fait qu’ils induisent un état affectif positif ou négatif. C’est particulièrement vrai pour les reptiles, dont le comportement est souvent considéré comme inexpressif et qui font l’objet de peu de recherches. Dans cette étude, une approche Delphi a été utilisée pour recueillir l’opinion d’experts sur l’adéquation d’indicateurs potentiels de bien-être basés sur les animaux à inclure dans un outil d’évaluation du bien-être dans quatre familles de reptiles : Agamidae, Chelidae, Pythonidae, et Testudinidae. Deux séries d’enquêtes en ligne ont été menées pour obtenir des réponses d’un groupe mondial de professionnels travaillant avec des reptiles. Lors de la première enquête, les répondants ont reçu une liste d’indicateurs potentiels basés sur les animaux, établie par l’auteur, afin d’évaluer leur validité et leur utilité en tant qu’indicateurs de bien-être. Les indicateurs ont été affinés pour la deuxième enquête en incluant uniquement les indicateurs qui ont été considérés comme valides ou pratiques lors de la première enquête (≥4 sur une échelle de Likert à 5 points), et qui ont obtenu un consensus ≥70% parmi les experts. Lors de la seconde enquête, les répondants ont été invités à réévaluer la fiabilité et le caractère pratique des indicateurs et à les classer sur ces aspects. Huit à dix indicateurs d’évaluation pour chaque famille de reptiles ont été identifiés à partir de la deuxième enquête. Ces indicateurs étaient souvent liés à la santé, par exemple, la présence d’écoulements oculo-nasaux ou de blessures. Cependant, de véritables indicateurs comportementaux ont été identifiés, comme le fait de montrer un intérêt et une vigilance propres à l’espèce. Ces indicateurs doivent maintenant être intégrés dans des outils d’évaluation du bien-être adaptés à chaque taxon, afin d’être testés et validés dans des populations de reptiles en captivité. Cette étude constitue une nouvelle étape vers le développement d’outils d’évaluation du bien-être animal spécifiques aux reptiles, des animaux souvent négligés.

Résumé en anglais (original) : There is an increasing focus on evidence-based welfare assessment by animal care staff in zoos, along with a strong interest in animal welfare by the zoo-visiting public, to the extent that this can influence their choice of institutions to visit. Regulatory oversight of animal welfare standards continues to strengthen across many jurisdictions. Zoos are increasingly formalizing their practices with the development and refinement of evidence-based welfare assessment tools. There has been a drive for welfare assessment tools to comprise both resource-based and animal-based measures. However, animal-based indicators are not always well characterized, in terms of their nature and whether they infer a positive or negative affective state. This is especially so for reptiles, which are often considered behaviorally inexpressive and are under-researched. In this study, a Delphi consultation approach was used to gather expert opinion on the suitability of potential animal-based indicators of welfare for inclusion in a welfare assessment tool across four families of reptiles: Agamidae, Chelidae, Pythonidae, and Testudinidae. Two rounds of online surveys were conducted eliciting responses from a global group of professionals who work with reptiles. In the first survey, respondents were provided with an author-derived list of potential animal-based indicators for consideration of their validity and practicality as welfare indicators. The indicators were refined for the second survey including only those indicators that were considered valid or practical on the first survey (≥4 on a 5-point Likert scale), and that achieved ≥70% consensus amongst experts. In the second survey, respondents were asked to re-evaluate the reliability and practicality of the indicators and to rank them on these facets. Eight to ten assessment indicators for each family of reptiles were identified from Survey 2. These indicators were often health related, for example, presence of oculo-nasal discharge or wounds. However, some true behavioral indicators were identified, such as showing species-specific interest and alertness. These indicators should now be incorporated into taxon-tailored welfare assessment tools for trial and validation in captive reptile populations. This study provides a next step towards developing reptile-specific animal welfare assessment tools for these often-overlooked animals.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals