Conduite d'élevage et relations homme-animal

L’outil SIM’Alter évalue l’incidence d’un arrêt de la castration sur le résultat économique de l’élevage de porc

Par 8 juillet 2021 juillet 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Actualité du site de l’Ifip

Auteur : Alexia Aubry

Extrait : Le 1er janvier 2022, la castration à vif des porcelets mâles sera bannie des élevages français.  Les éleveurs devront adopter des alternatives à cette pratique, comme la réalisation de la castration sous anesthésie locale, l’immunocastration ou la production de mâles entiers. Au-delà des faisabilités techniques de mise en œuvre et des enjeux de filière, il est nécessaire d’évaluer l’incidence d’un arrêt de la castration des mâles sur le résultat économique des élevages.

L’Ifip a pour cela développé SIM’Alter, qui permet :

– d’une part de consulter des scenarios déjà paramétrés, représentant des cas-types moyens (3 scenarios réalistes basés sur différentes hypothèses de prix d’aliment),

– et d’autre part de construire sa propre analyse personnalisée, avec un scenario libre permettant à chacun de simuler la variabilité des situations.

Pour chaque scenario, SIM’Alter compare 2 situations d’élevage en rythme de croisière :

– la production de femelles et de mâles castrés (F-MC) avec distribution en engraissement d’un aliment « classique »,

– la production de femelles et de mâles entiers (F-ME) recevant tous un aliment « mâles entiers » enrichi en acides aminés.

Le simulateur estime l’incidence de l’arrêt de la castration sur la charge alimentaire, la charge de main d’œuvre, les dépenses de santé et la rémunération des carcasses.

Les résultats sont exprimés en €/porc sorti (F+ME versus F+MC).

Comment se connecter à SIM’Alter ?

– RDV sur gtdirect.ifip.asso.fr

– s’inscrire

– une fois dans GT-Direct, cliquez sur ‘Sim’Alter

– à vos simulations !

IFIP
Extrait du site de l’Ifip