Santé animale

Impact of Estrogens Present in Environment on Health and Welfare of Animals

Par 20 juillet 2021 août 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animals

Auteurs : Konrad Wojnarowski, Paweł Podobiński, Paulina Cholewińska, Jakub Smoliński, Karolina Dorobisz

Résumé en français (traduction) : Impact des œstrogènes présents dans l’environnement sur la santé et le bien-être des animaux

De nos jours, la pollution de l’environnement suscite un intérêt croissant ; toutefois, les connaissances sur cet aspect progressent à un rythme insuffisant. Il existe de nombreuses sources potentielles de contamination de l’environnement, notamment les hormones sexuelles – en particulier les œstrogènes. La littérature analysée montre que l’estrone (E1), l’estradiol (E2), l’estriol (E3) et l’éthinyloestradiol synthétique (EE2) ont les impacts environnementaux les plus élevés. Les sources potentielles de contamination sont, entre autres, les élevages, les abattoirs et les grandes agglomérations urbaines. Les œstrogènes présents dans l’environnement peuvent avoir un effet négatif sur les organismes, dont les animaux, par le biais de phénomènes tels que la féminisation, le dérèglement des processus naturels liés à la reproduction, la dégradation de l’état physiologique des organismes, des perturbations dans la régulation des processus proapoptotiques et anti-apoptotiques, et même l’apparition de processus néoplasiques, ce qui réduit considérablement le bien-être des animaux. Malheureusement, le nombre de recherches menées sur les conséquences négatives de leur impact sur les organismes animaux est beaucoup plus faible que celui sur les humains, malgré la grande richesse et diversité de la faune. Il est donc nécessaire de poursuivre les recherches afin de combler les lacunes de nos connaissances.

Résumé en anglais (original) : Nowadays, there is a growing interest in environmental pollution; however, knowledge about this aspect is growing at an insufficient pace. There are many potential sources of environmental contamination, including sex hormones—especially estrogens. The analyzed literature shows that estrone (E1), estradiol (E2), estriol (E3), and synthetic ethinyloestradiol (EE2) are the most significant in terms of environmental impact. Potential sources of contamination are, among others, livestock farms, slaughterhouses, and large urban agglomerations. Estrogens occurring in the environment can negatively affect the organisms, such as animals, through phenomena such as feminization, dysregulation of natural processes related to reproduction, lowering the physiological condition of the organisms, disturbances in the regulation of both proapoptotic and anti-apoptotic processes, and even the occurrence of neoplastic processes thus drastically decreasing animal welfare. Unfortunately, the amount of research conducted on the negative consequences of their impact on animal organisms is many times smaller than that of humans, despite the great richness and diversity of the fauna. Therefore, there is a need for further research to help fill the gaps in our knowledge.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals