Initiatives en faveur du BEA

Bien-être des animaux d’élevage : l’étudier pour le favoriser

Par 10 septembre 2021 septembre 28th, 2021 Pas de commentaire

Extrait : Type de document : Dossier en ligne sur le site d’INRAE

Auteur : INRAE

Extrait : Etudier le bien-être des animaux d’élevage nécessite de s’intéresser au comportement des animaux, mais aussi, de manière plus globale, aux systèmes d’élevage et aux filières dans leur ensemble, en amont et en aval des exploitations d’élevage, jusqu’au comportement des consommateurs. C’est pourquoi les recherches sur le bien-être animal mobilisent de nombreuses disciplines scientifiques, dont l’éthologie, la physiologie, la génétique, la neurobiologie, l’économie, la sociologie, l’histoire et la philosophie.

Les animaux sont reconnus aujourd’hui comme des êtres sensibles. C’est un acquis scientifique, mais aussi une référence législative qui répond à une demande forte de la société. Le bien-être animal occupe une place importante dans l’agenda politique en France et en Europe. La France a créé par exemple, un comité d’éthique permanent pour les abattoirs tandis que la Commission européenne a mis en place un groupe de travail sur l’étiquetage relatif au bien-être animal pour mieux informer les consommateurs. Dans ce contexte, l’objectif de la recherche est d’apporter des connaissances à tous les acteurs de la société pour comprendre comment améliorer les conditions de vie des animaux d’élevage et accompagner les démarches de progrès en phase avec les attentes sociétales.

INRAE est engagé dans la recherche sur le bien-être animal depuis plus de trente d’ans. L’Institut mobilise ses capacités de recherche, d’expertise, ainsi que des dispositifs innovants de partenariats pour mettre en œuvre collectivement des améliorations du bien-être des animaux dans les élevages. Il s’agit en même temps de veiller à ne pas dégrader les autres critères de la durabilité des élevages que sont les conditions de travail des éleveurs et leur rémunération, l’emploi, l’environnement et l’aménagement du territoire.

Extrait du site d’INRAE