Cognition-émotions

Once bitten, twice shy: Aggressive and defeated pigs begin agonistic encounters with more negative emotions

Par 16 octobre 2021 décembre 7th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : Lucy Oldham, Gareth Arnott, Irene Camerlink, Andrea Doeschl-Wilson, Marianne Farish, Francoise Wemelsfelder, Simon P. Turner

Résumé en français (traduction) : Une fois mordu, deux fois plus peureux : Les porcs agressifs et vaincus débutent les rencontres agonistiques avec des émotions plus négatives
L’agression entre des porcs d’élevages commerciaux non familiers est courante et suscite probablement de fortes émotions chez les protagonistes. En outre, les résultats des affrontements affectent le comportement agressif ultérieur, ce qui suggère une influence durable potentielle sur l’état affectif. Nous avons utilisé une combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives pour évaluer l’expression émotionnelle des porcs lors de rencontres agonistiques. Nous avons étudié comment une victoire ou une défaite récente influence les émotions exprimées lors d’un affrontement ultérieur, et le rôle de l’agressivité en tant que trait de personnalité dans l’expression émotionnelle. Nous avons observé le comportement combatif en début de confrontation (deuxième confrontation ; âge 13 semaines) chez des animaux de différents niveaux d’agressivité (évalués à l’aide de deux tests résident/intrus comme Ag+ (agressif) ou Ag- (non agressif), à l’âge de 9 semaines), qui avaient récemment gagné ou perdu une confrontation (première confrontation ; 10 semaines). Nous avons mesuré la direction du regard et la position des oreilles. Des observateurs ont regardé des clips vidéo des 30 premières secondes du second combat et ont évalué l’expression émotionnelle de 57 porcs (25 gagnants du premier combat, 32 perdants du premier combat) en utilisant une évaluation qualitative du comportement (QBA) avec une liste fixe de 20 termes descriptifs.
L’analyse qualitative du comportement a permis d’identifier trois composantes principales (CP), représentant 68 % de la variation : CP1 (agité/tendu vs décontracté/content), CP2 (craintif/désemparé vs confiant/enjoué) et CP3 (apathique/ indifférent). Les porcs et les mâles Ag- ont montré une émotivité plus positive (CP2). Les CP1 et CP3 n’étaient pas affectées par le résultat du premier combat ni par le niveau d’agressivité. Les porcs Ag+ étaient plus susceptibles de tenir leurs oreilles en arrière (X2 =7,8, p = 0,005) pendant la période du premier combat. Des différences d’attention ont été détectées dans l’interaction entre le résultat du combat et l’agressivité (χ24,3, p = 0,04), l’approche de l’adversaire étant influencée par la victoire et la défaite chez les porcs Ag- uniquement. La QBA et le comportement visuel révèlent des différences de valence émotionnelle entre des porcs de différentes agressivités : les porcs moins agressifs peuvent être plus sensibles à l’impact émotionnel de la victoire et de la défaite, mais dans l’ensemble, les porcs plus agressifs expriment une émotivité plus négative en début de rencontres agonistiques.

Résumé en anglais (original) : Aggression between unfamiliar commercial pigs is common and likely invokes strong emotions in contestants. Furthermore, contest outcomes affect subsequent aggressive behaviour, suggesting a potential lasting influence on affective state. Here we used a combination of qualitative and quantitative methods to assess the emotional expression of pigs in agonistic encounters. We investigated how recent victory or defeat influences emotions expressed in a subsequent contest, and the role of aggressiveness as a personality trait in emotional expression. We observed the pre-escalation contest behaviour (second contest; age 13 wks) in animals of different aggressiveness (categorised using two resident intruder tests as Agg+ or Agg-, age 9 wks), which had recently won or lost a contest (first contest; 10 wks). We measured gaze direction and ear position. Observers watched video clips of the initial 30 s of the second contest and evaluated the emotional expression of 57 pigs (25 contest 1 winners, 32 contest 1 losers) using qualitative behavioural assessment (QBA) with a fixed list of 20 descriptive terms.
QBA identified three principal components (PCs), accounting for 68% of the variation: PC1 (agitated/tense to relaxed/content), PC2 (fearful/aimless to confident/enjoying) and PC3 (listless/ indifferent). Agg- pigs and males showed a more positive emotionality (PC2). PC1 and PC3 were unaffected by first contest outcome and aggressiveness. Agg+ pigs were more likely to hold their ears back (X2 =7.8, p = 0.005) during the early contest period. Differences in attention were detected in the contest outcome × aggressiveness interaction (χ24.3, p = 0.04), whereby approaching the opponent was influenced by winning and losing in the Agg- pigs only. QBA and gaze behaviour reveal differences in emotional valence between pigs of different aggressiveness: less aggressive pigs may be more susceptible to the emotional impact of victory and defeat but overall, more aggressive pigs express more negative emotionality at the start of agonistic encounters.

Publication ayant donné lieu à des articles dans :
– FarmingUK le 16 novembre 2021 : Researchers study pig aggression to improve animal welfare
– Pig333 le 17 novembre 2021 : New research on aggressive behavior in pigs

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science