Conduite d'élevage et relations homme-animal

From human–animal relation practice research to the development of the livestock farmer’s activity: an ergonomics–applied ethology interaction

Par 26 novembre 2021 janvier 4th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animal

Auteurs : J. Beaujouan, D. Cromer, X. Boivin

Résumé en français (traduction) : De la recherche sur la pratique de la relation homme-animal au développement de l’activité de l’éleveur : une interaction ergonomie-éthologie appliquée

L’élevage et les conditions de travail des éleveurs ont considérablement évolué ces dernières années, l’agriculture étant exposée à des défis économiques mais aussi sanitaires, environnementaux et éthiques. L’idée d’un bien-être interdépendant entre les humains et les animaux est plus pertinente que jamais. Dans cette étude, nous établissons un lien innovant entre deux disciplines – l’ergonomie et l’éthologie appliquée – afin de parvenir à une compréhension approfondie par l’observation de pratiques d’élevage réelles (par des agriculteurs, des inséminateurs, des vétérinaires) au travail. L’ergonomie vise à obtenir une compréhension détaillée de l’activité humaine dans ses dimensions physique, sensible et cognitive en relation avec une tâche. Elle vise également à transformer les situations de travail par une approche systémique s’appuyant sur de multiples leviers de changement. Nous examinons ici comment cette analyse résiste à la prise en compte des animaux comme composante à part entière de la situation de travail de l’éleveur. L’éthologie appliquée étudie les comportements des animaux gérés par l’homme. Elle vise à comprendre comment ces animaux perçoivent leur environnement, et notamment comment ils construisent leur relation avec l’éleveur. Cet article propose une conception originale de la relation homme-animal en élevage qui fait appel à des concepts structurants issus des deux disciplines. D’un point de vue ergonomique, nous abordons les relations homme-animal en examinant la relation entre les pratiques de travail “prescrites” et réelles, entre le travail et la situation de vie personnelle, entre la tâche professionnelle et l’activité humaine. Du côté de l’éthologie appliquée, la relation homme-animal est un processus construit par la communication et les interactions régulières entre deux “partenaires” qui se connaissent. L’objectif est de comprendre comment chaque partenaire perçoit l’autre en fonction de son univers sensoriel multimodal et de ses capacités cognitives et émotionnelles, et de prédire le résultat des interactions futures. Nous croisons ces regards scientifiques pour montrer, à partir d’exemples, comment et de quelle manière ils peuvent se croiser pour apporter une meilleure analyse de ces relations homme-animal. Nous réfléchissons à des hypothèses de travail communes et à des approches observationnelles situées basées sur des indicateurs (comportement et bien-être/santé des animaux et des humains). Cette analyse nous incite à clarifier ce que signifie la pratique relationnelle homme-animal dans le travail d’élevage, c’est-à-dire une stratégie employée par l’éleveur pour travailler de manière sûre et efficace dans un environnement sain, où l’animal est traité comme un partenaire dans la relation. Dans cette perspective, l’enjeu de l’activité de l’éleveur est de co-construire une relation positive et d’éviter de subir celle-ci.

Résumé en anglais (original) : Animal husbandry and working conditions for livestock farmers have changed significantly in recent years as agriculture has been exposed to economic as well as health, environmental and ethical challenges. The idea of interdependent welfare between humans and animals is more relevant now than ever. Here, we innovatively bridge two disciplines—ergonomics and applied ethology—to achieve an in-depth observational understanding of real husbandry practice (by farmers, inseminators, vets) at work. Ergonomics aims to gain a detailed understanding of human activity in its physical, sensitive and cognitive dimensions in relation to a task. It also aims to transform work situations through a systemic approach drawing on multiple levers for change. Here, we examine how this analysis holds up to the inclusion of animals as an integral component of the livestock farmer’s work situation. Applied ethology studies behaviours in animals managed by humans. It aims to understand how these animals perceive their environment, including how they construct their relationship with the livestock farmer. This paper proposes an original conception of the human–animal relationship in animal husbandry that employs core structural concepts from both disciplines. From an ergonomic point of view, we address the human–animal relations by examining the relationship between ‘prescribed’ and real work practices, between work and personal life situation, between professional task and human activity. On the applied ethology side of the equation, the human–animal relationship is a process built through communication and regular interactions between two ‘partners’ who know each other. The goal is to understand how each partner perceives the other according to their multimodal sensory world and their cognitive and emotional capacities, and to predict the outcome of future interactions. We cross-analyse these scientific views to show, based on examples, how and in what way they can intersect to bring better analysis of these human–animal relationships. We reflect on common working hypotheses and situated observational approaches based on indicators (behaviour and animal and human welfare/health). This analysis prompts us to clarify what human–animal relational practice means in animal husbandry work, i.e. a strategy employed by the livestock farmer to work safely and efficiently in a healthy environment, where the animal is treated as a partner in the relationship. In this perspective, the challenge is for the livestock farmer’s activity to co-build a positive relationship and avoid being subject to this one.

Logo du journal Animal