Conduite d'élevage et relations homme-animalLogement et Enrichissement

Reduced Stocking Density and Provision of Straw in a Rack Improve Pig Welfare on Commercial Fattening Farms

Par 8 décembre 2021 décembre 22nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Katharina Schodl, Lisa Wiesauer, Christoph Winckler, Christine Leeb

Résumé en français (traduction) : La réduction de la densité de peuplement et la fourniture de paille dans un râtelier améliorent le bien-être des porcs dans les exploitations commerciales d’engraissement.
L’objectif de cette étude était d’étudier l’impact d’une réduction de la densité d’élevage combinée à la fourniture de matériel d’enrichissement supplémentaire sur le bien-être des porcs à la ferme. Dans trois fermes de croissance-finition autrichiennes, 974, 413 et 70 porcs au total ont été élevés à une densité de 1 m2/porc et avec de la paille ou du foin dans un râtelier comme enrichissement supplémentaire (enclos améliorés, EA ; n = 6-38 enclos par ferme) ou dans des enclos conformes aux exigences légales minimales de 0,7 m2/porc (enclos témoins, ET; n = 6-37 enclos par ferme). Le comportement ainsi que les lésions de la peau, de la queue et des oreilles et les souillures des porcs ont été évalués au début et au milieu de la période d’engraissement, tandis que les données relatives aux performances ont été enregistrées à la fin de la période d’engraissement. L’analyse des données a été effectuée pour chaque ferme séparément en utilisant des modèles linéaires généralisés et des modèles linéaires mixtes ou un test U de Mann-Whitney. Les porcs en EA ont présenté moins fréquemment des mordillements des oreilles (Ferme 1 : Ptreatment∗assessment = 0,002 ; Ferme 2 : P = 0,002) et du corps (Ferme 1 : P = 0,021 ; Ferme 2 : P = 0,015) de leurs compagnons d’enclos qu’en ET. La prévalence des lésions de la peau, de la queue et des oreilles et des souillures ne différait pas entre les traitements. Dans une seule ferme, le gain de poids moyen quotidien était plus élevé en EA qu’en ET (Ferme 1 : P = 0,003). Nos résultats indiquent que l’augmentation de l’espace disponible et la fourniture de substrat peuvent améliorer certains aspects du bien-être animal dans les systèmes d’engraissement des porcs existants, sans nécessiter de modifications de construction irréversibles du système.

Résumé en anglais (original) : The aim of this study was to investigate the impact of reduced stocking density in combination with provision of additional enrichment material on pig welfare on-farm. On three growing-finishing farms in Austria, in total 974, 413, and 70 pigs were kept at 1 m2/pig and straw or hay in a rack as additional enrichment material (improved pens, IP; n = 6–38 pens per farm) or in pens complying with the minimum legal requirements of 0.7 m2/pig (control pens, CP; n = 6–37 pens per farm). Behavior as well as skin, tail and ear lesions and pig soiling were assessed at the beginning and in the middle of the fattening period, while performance data were recorded at the end of the fattening period. Data analysis was performed for each farm separately using generalized linear and linear mixed models or Mann-Whitney U-Test. Pigs in IP less frequently manipulated pen mates’ ears (Farm 1: Ptreatment∗assessment = 0.002; Farm 2: P = 0.002) and body (Farm 1: P = 0.021; Farm 2: P = 0.015) than in CP. Prevalence of skin, tail and ear lesions and soiled pigs did not differ between treatments. In only one farm, average daily weight gain was higher in IP than in CP (Farm 1: P = 0.003). Our findings indicate that increased space allowance and provision of substrate can improve aspects of animal welfare within existing pig fattening systems, without requiring irreversible constructional modifications to the system.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science