Conduite d'élevage et relations homme-animalEvaluation du BEA et Etiquetage

A new approach to horse welfare based on systems thinking

Par 14 février 2022 février 22nd, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animal Welfare

Auteurs : K.L. Luke, A. Rawluk, T. McAdie

Résumé en français (traduction) : Une nouvelle approche du bien-être des chevaux basée sur la pensée systémique

À l’échelle mondiale, les appels au changement dans la filière équine visant à prioriser la santé et le bien-être des chevaux domestiques (Equus caballus) atteignent un seuil critique. Les comportements des chevaux jugés indésirables ou gênant par les propriétaires (ci-après dénommé « comportements indésirables ») sont signalés pour tous les aspects de la vie d’un cheval et peuvent refléter un problème de bien-être. Cette étude propose une reconceptualisation de comportement indésirable des chevaux en tant que défi complexe basé sur la pensée systémique. Issue des sciences naturelles, la pensée systémique est une approche interdisciplinaire des défis complexes (tels que les comportements indésirables) en tant que réseaux dynamiques et hautement interconnectés de composantes et de relations de rétroaction. Cette revue critique de la littérature a examiné les comportements indésirables étudiés, les disciplines dans lesquelles sont effectuées des recherches et leurs hypothèses sous-jacentes afin d’identifier les possibilités d’aborder les recherches différemment. Quatre thèmes sont ressortis de la littérature : les comportements indésirables sont généralement étudiés sur la base d’hypothèses non formulées et dans des disciplines individuelles ; les comportements sont généralement étudiés de manière isolée, la complexité des interactions entre le cheval et l’homme n’étant généralement pas prise en compte ; la gestion des comportements est généralement axée sur une approche linéaire anthropocentrique de  » cause à effet  » ; et les solutions aux comportements indésirables sont souvent des  » solutions  » à court terme qui entraînent de mauvais résultats pour le cheval. À partir de là, nous décrivons les opportunités que chaque domaine offre à la prochaine génération de recherche sur le cheval en termes d’interdisciplinarité, de pensée systémique et de gestion. Le comportement indésirable d’un cheval dans un système homme-cheval est conceptualisé en termes de facteurs associés à ce comportement (par exemple, le logement, le stress, l’alimentation), et les relations entre eux. La pensée systémique offre un moyen d’intégrer de multiples disciplines et d’identifier et de piloter de nouvelles solutions pour promouvoir le bien-être des chevaux.

Résumé en anglais (original) : Globally, calls for change in the horse industry to prioritise the health and well-being of domestic horses (Equus caballus) are reaching a critical threshold. Horse behaviour deemed undesirable or inconvenient by owners (henceforth referred to as undesirable behaviour) is reported across all aspects of a horse’s life and may indicate a welfare issue. This study proposes a reconceptualisation of undesirable horse behaviour as a complex challenge based on systems thinking. Emerging from the natural sciences, systems thinking is an interdisciplinary approach to complex challenges (such as undesirable behaviour) as dynamic, highly interconnected networks of components and feedback relationships. This critical literature review examined the undesirable behaviours studied, the disciplines conducting research and their underpinning assumptions to identify opportunities for approaching research differently. Four themes emerged from the literature: undesirable behaviour is typically studied with unarticulated assumptions and in individual disciplines; behaviours are typically studied in isolation with the complexity of horse-human interactions generally not considered; management of behaviour typically has an anthropocentric linear ’cause and effect’ focus; and solutions to undesirable behaviour are often short-term ‘fixes’ resulting in poor horse outcomes. From these, we outline the opportunities that each provide the next generation of horse research in terms of interdisciplinarity, systems thinking and management. Undesirable horse behaviour in a horse-human system is conceptually mapped in terms of factors associated with the behaviour (eg housing, stress, diet), and the relationships between them. Systems thinking offers a way to integrate multiple disciplines and identify and navigate new solutions to promote horse welfare.

Extrait du site d’Animal Welfare