Cognition-émotions

The causes and consequences of yawning in animal groups

Par 11 avril 2022 juin 8th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animal Behaviour

Auteur : Andrew C.Gallupa

Résumé en français (traduction) : Les causes et les conséquences du bâillement dans les groupes d’animaux
Le bâillement est un schéma d’actions stéréotypées qui est répandu chez les vertébrés. Si l’on s’accorde de plus en plus sur les fonctions physiologiques du bâillement spontané dans la circulation neurovasculaire et le refroidissement du cerveau, on en sait beaucoup moins sur la façon dont l’acte de bâillement modifie la cognition et le comportement des observateurs. En réunissant et en synthétisant un large éventail de publications, cette revue tente de fournir un cadre unifié pour comprendre l’évolution et l’élaboration des caractéristiques dérivées du bâillement chez les vertébrés sociaux. Des études récentes dans le domaine du comportement animal, de la psychologie et des neurosciences prouvent aujourd’hui que les bâillements servent de signaux pour améliorer la vigilance des observateurs, et que leur caractère contagieux a pour fonction de synchroniser et/ou de coordonner les modèles d’activité de groupe. Ces réponses sociales au bâillement sont conformes aux recherches sur la signification physiologique de ce comportement, ainsi qu’à la variation temporelle et contextuelle omniprésente de la fréquence des bâillements chez les mammifères et les oiseaux. En outre, ces changements dans le traitement mental et le comportement résultant de la détection du bâillement chez les autres sont cohérents avec la variabilité d’expression de la contagion du bâillement basée sur l’affinité et le statut social chez les primates. Les possibilités de recherches futures dans ces domaines sont discutées.

Résumé en anglais (original) : Yawning is a stereotyped action pattern that is prevalent across vertebrates. While there is growing consensus on the physiological functions of spontaneous yawning in neurovascular circulation and brain cooling, far less is known about how the act of yawning alters the cognition and behaviour of observers. By bridging and synthesizing a wide range of literature, this review attempts to provide a unifying framework for understanding the evolution and elaboration of derived features of yawning in social vertebrates. Recent studies in animal behaviour, psychology and neuroscience now provide evidence that yawns serve as a cue that improves the vigilance of observers, and that contagious yawning functions to synchronize and/or coordinate group activity patterns. These social responses to yawning align with research on the physiological significance of this behaviour, as well as the ubiquitous temporal and contextual variation in yawn frequency across mammals and birds. In addition, these changes in mental processing and behaviour resulting from the detection of yawning in others are consistent with variability in the expression of yawn contagion based on affinity and social status in primates. Topics for further research in these areas are discussed.

Publication ayant donné lieu à un article dans Science le 24 mai 2022 : Why yawns are contagious—in all kinds of animals

Extrait du site d’Animal Behaviour