Logement et Enrichissement

Owner demographic factors are associated with suitable pet rabbit housing provision in the United Kingdom

Par 3 juin 2022 juillet 6th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Veterinary Record

Auteurs :  Grace Mee, Emma Tipton, James A. Oxley, Carri Westgarth

Résumé en français (traduction) : Association entre les facteurs démographiques des propriétaires et les conditions d’hébergement des lapins de compagnie au Royaume-Uni
Contexte : Les lapins sont des animaux de compagnie populaires, mais la recherche sur leur bien-être est limitée. Cette étude a analysé le(s) lien(s) potentiel(s) entre la fourniture d’un logement approprié et les facteurs démographiques des propriétaires. Méthodes : Les données des enquêtes du rapport sur le bien-être animal (PAW) de la PDSA de 2017, 2018 et 2019 ont permis de constituer un échantillon de 1333 propriétaires de lapins britanniques. On a vérifié si le logement des lapins était adapté ou non en demandant aux propriétaires d’indiquer des images de la taille du clapier et du parcours ou du type d’environnement intérieur qui étaient similaires aux leurs. Les facteurs démographiques des propriétaires recueillis comprenaient le sexe, le niveau d’éducation, le revenu du ménage et le degré de précarité. Des tests du chi 2 et une régression logistique binaire (univariable et multivariable) ont été utilisés pour étudier les facteurs associés à un logement adapté ou inadapté. Résultats : Un tiers (31,2%) des lapins vivaient dans un logement inadapté et la moitié étaient logés seuls (51,4%). Les propriétaires de sexe masculin étaient plus susceptibles de déclarer un logement inadapté que les femmes (odds ratio [OR] = 1,795, intervalle de confiance à 95 % [IC] 1,319-2,441, p < 0,001). Par rapport aux propriétaires de plus de 55 ans, ceux âgés de 25 à 34 ans étaient plus susceptibles de loger leurs lapins de manière inadaptée (OR = 2,050, IC 95 % 1,286-3,267, p = 0,003). Les propriétaires dont le revenu du ménage est inférieur à la moyenne étaient plus susceptibles de déclarer fournir un logement inadapté que ceux dont le revenu du ménage est supérieur à la moyenne (OR = 1,406, IC 95 % 1,025-1,928, p = 0,035). Conclusion : Les résultats indiquent que l’on trouve des logements inadaptés aux lapins chez des propriétaires de tous âges, sexes et niveaux de vie, mais ils mettent en évidence certaines caractéristiques démographiques des propriétaires qu’il pourrait être utile de cibler si les ressources sont limitées.

Résumé en anglais (original) : Background: Rabbits are popular pets, but research into their welfare is limited. This study analysed the potential association(s) between the provision of suitable housing and owner demographic factors. Methods: Data from 2017, 2018 and 2019 PDSA Animal Wellbeing (PAW) report surveys gave a sample of 1333 UK rabbit owners. Whether the rabbit housing was adequate or inadequate was ascertained by asking owners to indicate images of hutch and run size or indoor environment type that were similar to their own. The owner demographic factors collected included gender, education, household income and deprivation. Chi-squared tests and binary logistic regression (univariable and multivariable) were used to investigate factors associated with adequate/inadequate housing. Results: One-third (31.2%) of rabbits lived in inadequate housing and half were housed alone (51.4%). Male owners were more likely to report providing inadequate housing than females (odds ratio [OR] = 1.795, 95% confidence interval [CI] 1.319–2.441, p < 0.001). Compared to owners over 55 years old, those aged 25–34 years were more likely to house their rabbits inadequately (OR = 2.050, 95% CI 1.286–3.267, p = 0.003). Owners with a household income below average were more likely to report providing inadequate housing compared to those with a household income above average (OR = 1.406, 95% CI 1.025–1.928, p = 0.035). Conclusion: The findings identify that inadequate rabbit housing is provided by owners of all ages, genders and deprivation levels but highlight some particular owner demographics that could be useful to target if resources are limited.

Extrait du site de Veterinary Record