Conduite d'élevage et relations homme-animal

Improving young pig welfare on-farm: The Five Domains Model

Par 15 juin 2022 août 11th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique publiée dans le Journal of Animal Science

Auteurs : Anna K Johnson, Jean-Loup Rault, Jeremy N Marchant, Emma M Baxter, Keelin O’Driscoll

Résumé en français (traduction) : Améliorer le bien-être des porcelets à la ferme : Le modèle des cinq domaines
Considérer le bien-être sous l’angle du  » porc nouveau-né et du porc en nurserie  » est une approche passionnante qui trouve un écho auprès des consommateurs. La combinaison de cette approche avec le modèle des cinq domaines, comme nous le suggérons dans cette étude, permet d’apporter des améliorations pratiques à la ferme afin de donner à chaque porc la possibilité de vivre des états mentaux positifs. Le modèle des cinq domaines est divisé en états physiques et fonctionnels, qui comprennent le domaine 1 : Nutrition, le domaine 2 : Environnement physique, le domaine 3 : Santé, le domaine 4 : Interaction comportementale et le domaine 5 : État mental. Le modèle des cinq domaines peut s’appuyer sur l’étendue et la profondeur de la science du bien-être des porcs pour mettre en évidence les possibilités d’améliorer le bien-être à la ferme. Dans le domaine 1, la gestion de portées de plus en plus grandes est prise en compte, avec des exemples comme l’allaitement par les truies versus artificiel, la qualité et la quantité de colostrum, et des stratégies de gestion de l’alimentation à la dérobée. Les efforts déployés peuvent se traduire par des états mentaux positifs tels que le sentiment de plénitude et de contentement et la capacité à ressentir le plaisir de la boisson et des goûts et odeurs des aliments. Le domaine 2 prend en compte la complexité de l’espace et l’accès aux ressources clés, ainsi que les équipements thermiques et physiques, afin de promouvoir les états de confort physique. Le domaine 3 considère la santé des porcs selon trois catégories larges mais interdépendantes : 1) la santé congénitale et héréditaire, 2) la charge en agents pathogènes environnementaux, et 3) la qualité et la quantité de colostrum, et son effet sur le microbiome. Les améliorations peuvent se traduire par un porc qui fait preuve de vitalité et se sent en bonne santé. Le domaine 4 permet au porc d’exprimer tout son répertoire comportemental, en particulier les interactions sociales positives, le jeu et l’exploration. Grâce à ces efforts, les porcs peuvent se sentir calmes, en sécurité, à l’aise, avoir de la compagnie, être engagés, intéressés et récompensés. En conclusion, l’utilisation du modèle des cinq domaines peut mettre en évidence de nombreuses possibilités d’améliorer l’hébergement et la gestion actuels et futurs du point de vue des porcs nouveau-nés et des porcelets, en mettant l’accent sur l’induction d’états mentaux positifs qui peuvent se traduire par une amélioration de la qualité de vie et du bien-être.

Résumé en anglais (original) : Considering welfare through the “neonatal and nursery pig perspective” is an exciting approach and one that resonates with consumers. Overlaying this with the Five Domains Model, as we suggest in this review, points to practical on-farm improvements that provide each pig the opportunity to experience positive mental states. The Five Domains Model is broken into physical and functional states, which include Domain 1: Nutrition, Domain 2: Physical Environment, Domain 3: Health, and Domain 4: Behavioral Interaction, and Domain 5: Mental State. The Five Domains Model can build on the breadth and depth of swine welfare science to highlight opportunities to improve welfare on-farm. In Domain 1, management of increasingly large litters is considered, with examples of sow vs. artificial rearing, colostrum quality and quantity, and creep feed management strategies. Efforts can result in positive mental states such as feeling full and content and the ability to experience the pleasure of drinking and food tastes and smells. Domain 2 considers space complexity and access to key resources, along with thermal and physical amenities, to promote feelings of physical comfort. Domain 3 considers pig health in three broads, yet inter-linking categories 1) congenital and hereditary health, 2) environmental pathogen load, and 3) colostrum quality and quantity, and its effect on the microbiome. Improvements can result in a pig that displays vitality and feels healthy. Domain 4 provides the pig opportunities to express its rich behavioral repertoire, specifically positive social interactions, play, and exploration. These efforts can result in pigs feeling calm, safe, comfortable, having companionship, engaged, interested, and rewarded. In conclusion, using the Five Domains Model can highlight numerous opportunities to improve current and future housing and management through the “neonatal and nursery pig perspective” with a focus on inducing positive mental states that can result in improved quality of life and welfare state.

Extrait du site du Journal of Animal Science