Conduite d'élevage et relations homme-animal

Negative attitudes of Danish dairy farmers to their livestock correlates negatively with animal welfare

Par 29 janvier 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de publication : article scientifique publié dans Animal Welfare

Résumé en français (traduction) : Une attitude positive de l’éleveur envers ses animaux est associée à une réaction comportementale positive chez les animaux et à d’autres indicateurs supposés refléter un niveau élevé de bien-être ainsi qu’une productivité accrue, par exemple en ce qui concerne la production laitière. A contrario, on a constaté que les attitudes négatives ont l’effet inverse. Toutefois, jusqu’à présent, aucune étude n’a tenté de relier les attitudes des éleveurs aux résultats des protocoles globaux d’évaluation du bien-être des animaux dans les exploitations. Dans l’étude présentée ici, les attitudes des éleveurs laitiers danois sont comparées au bien-être des vaches laitières dans l’exploitation, tel qu’il est évalué par le protocole Welfare Quality® (WQ). Le bien-être a été évalué dans 35 troupeaux laitiers, et les éleveurs ont rempli un questionnaire d’auto-évaluation sur leurs attitudes envers les vaches laitières et sur la manière dont elles devraient être traitées. Selon le questionnaire d’auto-évaluation, les éleveurs des fermes ayant obtenu la note la plus basse en matière de bien-être total ont pu être caractérisés comme étant ceux qui ont une attitude négative à l’égard de la manipulation des vaches (par exemple, ce sont ceux qui ont le moins de scrupules à donner des coups de pied à une vache ou utiliser un bâton, si nécessaire). Comme on pouvait s’y attendre, les attitudes comportementales des éleveurs concernant différentes situations étaient corrélées : par exemple, les éleveurs qui aimaient davantage travailler avec les vaches et avoir des interactions positives avec elles étaient également davantage d’accord sur la manipulation des animaux et l’importance d’un contact positif régulier. En outre, les exploitations où les agriculteurs ont donné aux vaches une attitude positive ont obtenu un score élevé en ce qui concerne le principe du WQ « comportement approprié ».

Résumé anglais (original) : Positive stockperson attitudes to his or her animals is associated with a positive behavioural response in the animals and in other indicators assumed to reflect a high level of welfare as well as increased productivity, eg in milk yield. Conversely, negative attitudes have been found to have the opposite effect. However, so far, no attempt has been made to link the attitudes of stockpersons to outcomes of comprehensive protocols assessing animal welfare at farm level. In the study reported here, attitudes of Danish dairy farmers are compared with the on-farm welfare of dairy cows as assessed by the Welfare Quality® (WQ) protocol. In 35 dairy herds the welfare was assessed, and the farmers filled in a self-report questionnaire on their attitudes to dairy cows and how they should be handled. The farmers on the farms with the lowest total welfare score could, according to the self-report questionnaire, be characterised as those with a negative attitude to the handling of cows (eg less strongly disliked to kick a cow or use a stick, when necessary). As expected, farmer behavioural attitudes regarding different situations correlated: for example, farmers who liked more to work with and have positive interactions with the cows also agreed more on patient handling and the importance of regular positive contact. Furthermore, farms where farmers gave cows a positive characteristic were found to score highly on the WQ principle ‘Appropriate behaviour’.    

Extrait du site d’Animal Welfare