Initiatives en faveur du BEA

UK – Lord Trees: We must vigorously defend high animal welfare and environmental sustainability standards in FTAs

Par 5 février 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de publication : article de PoliticsHome

NB : Lord Trees est un membre de la Chambre des Lords.

Extraits en français (traduction) : En entrant dans le nouveau monde des accords de libre-échange ambitieux, plusieurs membres du gouvernement se sont engagés à plusieurs reprises à ne pas compromettre, dans les futurs accords commerciaux, les normes élevées actuelles du Royaume-Uni en matière de bien-être des animaux et de durabilité de l’environnement. […] En ce qui concerne cette question, la pression sera considérable lors de la négociation des accords de libre échange (Free-trade agreements, FTA), en particulier avec les États-Unis, et le gouvernement pourrait être tenté d’assouplir les exigences des pays où non seulement les économies d’échelle mais aussi les « économies » en matière de bien-être animal et de durabilité environnementale peuvent permettre de réduire les coûts de production. Toutefois, il serait économiquement insensé et écologiquement néfaste d’importer des produits d’élevage moins chers produits selon des normes moins strictes, ce qui signifierait que nous exportons des produits dont le bien-être des animaux et les normes environnementales sont médiocres, tout en désavantageant et en menaçant la viabilité de notre secteur de l’élevage. 

Extraits en anglais (original) : In entering the brave new world of ambitious free-trade agreements, several different members of the Government on several different occasions have made commitments that in future trade agreements the UK’s current high standards of animal welfare and environmental sustainability will not be compromised. […] With regard to this issue, there will be considerable pressure in negotiating FTAs, particularly with the USA,  and the Government may be tempted to relax demands from countries where not only economies of scale but also “economies” with respect to animal welfare and environmental sustainability may enable lower costs of production. However, it would be economic folly and environmentally self-defeating to import cheaper livestock products produced to lower standards which would mean we are exportons poor animal welfare and poor environmental standards whilst at the same time disadvantaging and indeed threatening the viability of our indigenous livestock sector.

Extrait du site PoliticsHome