Alimentation animale

The effect of feeder system and diet on welfare, performance and meat quality, of growing-finish/ing Iberian x Duroc pigs under high environmental temperatures

Par 12 février 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Livestock Science

Résumé en français (traduction) : La présente étude a porté sur le remplacement de 5 % d’amidon (A) par 5 % d’huile de tournesol (HT), avec ou sans restriction alimentaire, dans le régime alimentaire des porcs ibériques × Duroc en croissance-finition exposés à des conditions de stress thermique. Les effets de ces stratégies sur le bien-être, les performances et la qualité de la viande des animaux ont été évalués. Soixante-douze mâles croisés [51,00 ± 6,29 kg de poids corporel (PC)] ont été logés dans des enclos collectifs et répartis au hasard en fonction de leur PC initial dans des pièces climatisées dans des conditions de stress thermique (30-32°C ; 35%-50% d’humidité). L’expérience a été réalisée dans un plan en blocs randomisés, dans un plan factoriel 2 × 2 composé de deux régimes (contrôle ou huile) et de deux types de gestion de l’alimentation (ad-libitum et restriction). Les traitements étudiés étaient : 1) régime de contrôle (5 % d’A × 0 % d’HT) avec prise d’aliments ad-libitum, 2) régime à base d’huile (remplacement de 5 % d’A par 5 % d’HT) avec prise d’aliments ad-libitum, 3) régime de contrôle avec prise d’aliments de restriction, et 4) régime à base d’huile avec restriction alimentaire. Le comportement des porcs et leur indice de propreté ont été observés quotidiennement, et leurs performances ont été évaluées chaque semaine. En outre, trois échantillons de sang ont été prélevés sur chaque animal pour l’analyse des hémogrammes pendant la période d’étude. L’analyse de la qualité de la viande et de la carcasse a été effectuée 24 heures après la mise à mort, une fois que les animaux avaient atteint un poids corporel moyen de 130-140 kg. Les analyses statistiques ont été effectuées en utilisant les procédures PROC MIXED et PROC GENMOD du Système d’analyse statistique (SAS). L’interaction régime alimentaire-système d’élevage n’a produit aucun effet (P > 0,05) sur les variables analysées, à l’exception du comportement. Les animaux du système témoin associé à la gestion de l’alimentation ad-libitum ont passé plus de temps en position de décubitus latéral et ont montré une activité réduite. En outre, les porcs nourris ad libitum et ceux qui ont reçu le régime témoin ont montré le plus haut niveau de saleté pendant l’expérience. L’évaluation des performances a révélé que les porcs recevant le régime à base d’huile présentaient une consommation alimentaire réduite (P < 0,05) sans différence de gain quotidien moyen et présentaient par conséquent de meilleures valeurs de conversion alimentaire par rapport aux animaux du régime témoin. En outre, le régime à base d’huile a permis d’obtenir un rendement de carcasse plus élevé (P < 0,05) ainsi qu’une teneur en graisse oléique plus élevée dans la viande. Les porcs soumis à un régime alimentaire restreint et dont le poids corpoel et de carcasse était plus faible ont présenté des valeurs de pourcentage de maigreur et de carcasse plus élevées que les animaux du groupe ad-libitum. En conclusion, le remplacement de 5 % d’amidon par 5 % d’huile de tournesol dans l’alimentation des porcs pendant les périodes de températures ambiantes élevées a amélioré le bien-être des animaux, l’efficacité de l’alimentation et les caractéristiques de la carcasse.

Résumé en anglais (original) : The present study investigated the replacement of 5% of starch (ST) by 5% of sunflower oil (SO), with or without feed restriction, in the diet of growing-finishing Iberian × Duroc pigs exposed to heat stress conditions. The effects of these strategies on the welfare, performance and meat quality of the animals were evaluated. Seventy-two crossbred males [51.00 ± 6.29 kg body weight (BW)] were housed in collective pens and randomly distributed according to their initial BW in climate-controlled rooms under heat stress conditions (30–32°C; 35%–50% humidity). The experiment was carried out in a randomized block design, in a 2 × 2 factorial design composed of two diets (control or oil) and two feed management (ad-libitum and restriction) types. The investigated treatments were: 1) control diet (5% ST × 0% SO) with ad-libitum feed intake, 2) oil diet (replacement of 5% of ST by 5% SO) with ad-libitum feed intake, 3) control diet with restriction feed intake, and 4) oil diet with restriction feed intake. The pigs’ behavior and dirtiness score were observed daily, and their performance was assessed weekly. Furthermore, three blood samples were collected from each animal for hemogram analysis during the period of study. The analysis of meat and carcass quality was performed 24 h post-mortem once the animals had reached an average BW of 130–140 kg. Statistical analyses were performed using the PROC MIXED and PROC GENMOD procedures of the Statistical Analysis System (SAS). The diet-regimen interaction produced no effects (P > 0.05) on the analyzed variables, except for behavior. Animals on the control diet associated with ad-libitum feed management spent more time in the lateral decubitus position and showed reduced activity. In addition, pigs fed ad-libitum and those that received the control diet displayed the highest level of dirtiness during the experiment. Evaluation of performance revealed that pigs receiving the oil diet showed reduced feed intake (P < 0.05) with no difference in average daily gain and consequently presented better feed conversion values compared to animals on the control diet. Furthermore, the oil diet resulted in a higher (P < 0.05) carcass yield as well as a higher oleic fat content in the meat. Pigs on restricted feeding management with lower body and carcass weights produced higher values of leanness percentage and carcass compared to animals in the ad-libitum group. In conclusion, the replacement of 5% of starch by 5% of sunflower oil in the pigs’ diet during high ambient temperatures improved the animals’ welfare, feed efficiency, and carcass characteristics.

Extrait du site de Livestock Science