Logement et Enrichissement

Invited review: Compost-bedded pack barns for dairy cows

Par 15 février 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de publication : revue scientifique publiée dans Journal of Dairy Science

Résumé en français (traduction) : Les étables à litière compostée (CBP) font l’objet d’une attention croissante en tant que système d’hébergement des vaches laitières susceptible d’améliorer le bien-être des animaux. Cet article passe en revue les connaissances scientifiques actuelles sur les CBP dans le but de fournir un outil complet aux producteurs et aux chercheurs qui utilisent ce système de logement. Dans le CBP, les vaches sont logées dans une aire ouverte plutôt que dans des stalles individuelles et des couloirs en béton comme c’est le cas dans les systèmes à stabulation libre. La litière, un mélange de litière organique et d’excréments de bovins, est travaillée fréquemment (1 à 3 fois par jour) pour incorporer du fumier frais et de l’air dans la litière, favorisant ainsi un processus de compostage aérobie. Pour bien fonctionner, les CBP nécessitent généralement une grande surface par vache. Les densités optimales d’animaux sur la surface de litière vont de 7,4 à plus de 15 m2/vache en fonction de plusieurs facteurs, notamment le climat, la litière, la gestion du troupeau et les caractéristiques de la vache. Des études ont indiqué que les CBP, par rapport aux systèmes conventionnels tels que les étables à stabulation libre, peuvent améliorer le bien-être des vaches laitières. En particulier, les principaux avantages signalés sont un meilleur confort au repos, une meilleure santé des pieds et des pattes et un comportement animal plus naturel. Les recherches ont également indiqué qu’il est possible d’obtenir une santé adéquate de la mamelle dans les CBP. Cependant, comme il a été démontré que la litière contient des concentrations élevées de bactéries, une gestion adéquate est essentielle pour maintenir une propreté suffisante des vaches et réduire le risque de mammite. Le contrôle de l’humidité de la litière est constamment indiqué comme étant le problème le plus important avec les CBP. En particulier dans des conditions climatiques froides et humides, de grandes quantités de litière peuvent être nécessaires pour maintenir le lot suffisamment sec et confortable pour les vaches. Néanmoins, l’amélioration de la santé des vaches peut compenser les coûts plus élevés de la litière.

Résumé en anglais (original) : Compost-bedded pack barns (CBP) are receiving increasing attention as a housing system for dairy cows that has potential to improve animal welfare. This article reviews current scientific knowledge about CBP with the aim of providing a comprehensive tool for producers and researchers using this housing system. In CBP, cows are provided with an open bedded pack area rather than the individual stalls and concrete alleys found in freestall systems. The bedded pack, a mixture of organic bedding and cattle excreta, is cultivated frequently (1-3 times per day) to incorporate fresh manure and air into the pack, thus promoting an aerobic composting process. To function well, CBP generally require a large area per cow. Optimal animal densities over the bedded area range from 7.4 to more than 15 m2/cow depending on several factors, including climate, bedding, pack management, and cow characteristics. Studies have indicated that CBP, compared with conventional systems such as freestall barns, have the potential to improve the welfare of dairy cows. In particular, the main reported benefits include improved comfort during resting, better foot and leg health, and more natural animal behavior. Research has also indicated that adequate udder health can be achieved in CBP. However, because the bedded pack has been shown to contain high bacterial concentrations, proper management is essential to maintain adequate cow cleanliness and reduce the risk of mastitis. Controlling pack moisture is consistently indicated as the most important issue with CBP. Especially under cold and humid weather conditions, large amounts of bedding may be necessary to keep the pack adequately dry and comfortable for the cows. Nevertheless, the improvements in cow health may offset the higher costs of bedding.

Extrait du site du Journal of Dairy Science