Evaluation du BEA et Etiquetage

Hair cortisol in horses (Equus caballus) in relation to management regimes, personality and breed

Par 19 février 2020 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Journal of Veterinary Behavior

Auteurs : Mathilde Sauveroch, Josefine Henriksson, Elvar Theodorsson, Ann-Charlotte Svensson Holm, Lina S.V.Roth

Résumé en français (traduction) : Le cortisol capillaire est un biomarqueur prometteur pour mesurer le stress à long terme puisque le cortisol est incorporé dans la tige pilaire au fur et à mesure de sa croissance. Cependant, peu d’études ont déjà évalué les concentrations de cortisol capillaire (CCC) chez les chevaux. Dans cette étude, la CCC a été évaluée à la fois dans des crins du cou et dans des poils du garrot provenant de 153 chevaux de races différentes, de sept écuries différentes avec trois conduites d’élevage différentes (chevaux en liberté, chevaux d’école d’équitation, chevaux de trot). De plus, 4 heures d’observations comportementales ont été effectuées dans chaque écurie, et pour 43 des chevaux, une enquête de personnalité a été réalisée. La corrélation entre la CCC de la crinière et du garrot était modérée, mais significative (rs=0,48, p<0,001). Des différences entre les écuries ont été constatées pour la crinière et les poils du garrot (p<0,01 dans les deux cas) et l’écurie ayant la CCC la plus faible a également présenté le plus grand nombre de comportements sociaux et de repos positifs (p<0,01 dans les deux cas). Il n’y avait pas de différences significatives de CCC entre les conduites d’élevage, même si les chevaux en liberté présentaient un comportement social moins négatif que les chevaux de centre équestre (p=0,041) ou les chevaux de trot (p=0,055). Les traits de personnalité Dominance, Anxiété et Excitabilité ont révélé des corrélations faibles à modérées avec la CCC de la crinière (rs=-0,34, p=0,027 ; rs=-0,46, p=0,002 ; rs=-0,31, p=0,043 respectivement), ce qui pourrait suggérer que la personnalité pourrait également être liée aux niveaux de stress à long terme chez les chevaux.

Résumé en anglais (original) : Hair cortisol is a promising biomarker to measure long-term stress since cortisol is incorporated into the hair shaft as it grows. However, few studies have previously assessed hair cortisol concentrations (HCC) in horses. In this study, HCC was evaluated in both mane hair from the neck and body hair from the withers in 153 horses of different breeds, from seven different stables with three different management regimes (Free-roaming horses, Riding school horses, Trotter horses). In addition, 4 hours of behavioral observations were performed at each stable, and for 43 of the horses, a personality survey was completed. Mane and withers HCC correlated moderately, but significantly (rs=0.48, p<0.001). Differences between the stables were found for both mane and withers hair (both p<0.01) and the stable with lowest HCC also showed highest occurrences of positive social and resting behaviors (both p<0.01). There were no significant differences in HCC between the management regimes even though Free-roaming horses showed less negative social behavior compared to Riding school horses (p=0.041) and Trotter horses (p=0.055). The personality traits Dominance, Anxiousness, and Excitability revealed weak to moderate correlations with mane HCC (rs=-0.34, p=0.027; rs=-0.46, p=0.002; rs=-0.31, p=0.043 respectively) which might suggest that personality could also be related to long-term stress levels in horses.    

Logo du Journal of Veterinary Behavior
Extrait du site du Journal of Veterinary Behavior