Ethique-sociologie-philosophie

Using the Five Domains Model to develop welfare assessment guidelines for Thoroughbred horses in New Zealand

Par 20 février 2020 mars 18th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans New Zealand Veterinary Journal

Auteurs : DJ Mellor, M Burns

Résumé en français (traduction) : Cette étude décrit les processus suivis par le New Zealand Thoroughbred Racing (NZTR) lors de l’élaboration de ses lignes directrices pour l’évaluation du bien-être des pur-sang. Elle a considéré que les orientations en matière de gestion du bien-être doivent être fondées sur les connaissances les plus récentes sur la manière dont le bien-être des animaux est compris scientifiquement. Le NZTR a créé un groupe d’experts pour faciliter ce processus. Tout d’abord, il a été tenu compte des changements majeurs intervenus dans la réflexion scientifique sur le bien-être animal au cours des 40 dernières années. Par exemple, la fonction biologique et les orientations relatives à l’état affectif, initialement séparées, ont ensuite été reconnues comme des éléments en interaction dynamique au sein du corps fonctionnant comme une entité globale intégrée ; les problèmes conceptuels liés au cadre des cinq libertés ont conduit à la formulation du paradigme des cinq dispositions et des objectifs de bien-être et au développement du modèle des cinq domaines pour évaluer les facettes nutritionnelles, environnementales, sanitaires, comportementales et mentales du bien-être animal ; et l’accent initialement mis sur les expériences négatives a évolué pour inclure à la fois les expériences négatives et positives. Le modèle des cinq dispositions a été très efficace pour illustrer la compréhension de pointe du bien-être animal et son utilisation a montré comment des évaluations complètes du bien-être animal peuvent être menées. Le panel NZTR a suivi une approche séquentielle qui comprenait une mise à jour de la réflexion sur le bien-être animal et le paradigme des cinq dispositions et des objectifs de bien-être ; le modèle générique des cinq domaines a été recentré spécifiquement sur les équidés ; une évaluation détaillée du modèle des pratiques en matière de bien-être des équidés a été réalisée ; des pratiques améliorées en matière de bien-être des équidés ont été mises en évidence en les comparant aux pratiques inadéquates ; des lignes directrices ont été formulées en termes de conseils spécifiques à chaque domaine sur les dispositions qui permettent d’obtenir un bien-être positif ; d’autres lignes directrices spécifiques à chaque domaine ont été axées sur les conséquences néfastes pour le bien-être de dispositions inadéquates ; et les conditions appropriées au bien-être ont été clarifiées pour toutes les étapes du cycle de vie d’un pur-sang (au travail et au repos) afin de faciliter l’exercice d’un devoir de soins tout au long de la vie. Enfin, des lignes directrices ont été exprimées en termes généraux pour éviter qu’elles ne deviennent trop détaillées et trop lourdes. Elles n’abordent donc pas les questions de bien-être spécifiques telles que l’utilisation de fouets, de mors, d’éperons et de muserolles serrées, mais le modèle des cinq domaines peut également être utilisé à ces fins spécifiques. Les lignes directrices, et la façon dont elles ont été formulées, fournissent un exemple d’approche que d’autres organisations peuvent trouver immédiatement utile, ou qui peut les inciter à concevoir leurs propres approches pour faire progresser ces initiatives de bien-être des équidés.

Résumé en anglais (original) : This review outlines the processes followed by New Zealand Thoroughbred Racing (NZTR) when developing its Thoroughbred Welfare Assessment Guidelines. It accepted that guidance on welfare management must be based on up-to-date knowledge of how animal welfare is understood scientifically. NZTR established an expert panel to facilitate this process. First, major changes in animal welfare science thinking over the last 40 years were considered. For example, the separate biological function and affective state orientations were later accepted as dynamically interacting elements within the body operating as an integrated whole entity; conceptual problems with the Five Freedoms framework led to the formulation of the Five Provisions and Welfare Aims paradigm and development of the Five Domains Model for assessing nutritional, environmental, health, behavioural and mental facets of animal welfare; and the initial major focus on negative experiences evolved to include both negative and positive experiences. The Five Domains Model was very effective for illustrating up-to-date understanding of animal welfare and its use demonstrated how comprehensive animal welfare assessments may be conducted. The NZTR panel followed a sequential approach that included an update on animal welfare thinking and the Five Provisions and Welfare Aims paradigm; the generic Five Domains Model was refocused specifically on equids; a detailed model assessment of equine welfare practices was conducted; enhanced equine welfare practices were emphasised by comparing them to inadequate welfare practices; guidelines were framed in terms which provide domain-specific advice on provisions that achieve positive welfare; other domain-specific guidelines were focused on welfare-compromising consequences of inadequate provisions; and welfare-appropriate conditions were clarified for all stages of a Thoroughbred’s life cycle (in work and rest) to facilitate exercising a life-long duty of care. Finally, the guidelines were expressed in general terms to avoid them becoming overly detailed and unwieldy. They therefore do not address specific welfare issues such as use of whips, bits, spurs and tight nosebands, however the Five Domains Model may also be used for these specific purposes. The guidelines, and the way they were formulated, provide an example of one approach which other organisations may find immediately useful, or which may stimulate them to devise their own approaches when progressing such equine welfare initiatives.

Logo du New Zealand Veterinary Journal