Travail des animaux

Reported Behavioural Differences between Geldings and Mares Challenge Sex-Driven Stereotypes in Ridden Equine Behaviour

Par 2 mars 2020 avril 2nd, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Anna Aune, Kate Fenner, Bethany Wilson, Elissa Cameron, Andrew McLean, Paul McGreevy

Résumé en français (traduction) : Il a été démontré que les professionnels de l’industrie équine ont des idées préconçues sur le comportement, le tempérament et la facilité de conduite des chevaux, basées uniquement sur le sexe du cheval. De telles idées peuvent avoir des implications sur le bien-être, si le personnel laisse les préjugés affecter ses interactions avec des chevaux particuliers. Ces incidences sur le bien-être comprennent l’utilisation de méthodes d’entraînement plus dures et une augmentation de la perte de chevaux. L’étude présente a exploré les données relatives aux témoignages de cavaliers et d’entraîneurs sur le comportement des chevaux de selle. Les différences comportementales liées au sexe ont été évaluées sur la base de 1233 réponses de l’étude pilote de l’enquête E-BARQ (Equine Behaviour and Research Questionnaire). Les résultats de l’étude suggèrent qu’il existe certaines différences de comportement liées au sexe entre les chevaux mâles et femelles ; les hongres sont plus susceptibles de mâchouiller les tapis et les rênes lorsqu’ils sont attachés, et les juments sont plus susceptibles de s’éloigner lorsqu’elles sont enfermées dans un paddock. Cependant, il n’y a pas de preuve de différences liées au sexe dans le comportement des chevaux, ce qui pourrait justifier une enquête plus approfondie. Les résultats de cette étude peuvent être utilisés pour sensibiliser les cavaliers et les entraîneurs à la nécessité de considérer le comportement et la motivation des chevaux de selle comme indifférents au sexe.

Résumé en anglais (original) : It has been shown that people within the horse industry have preconceived ideas about horse behaviour, temperament and rideability, based solely on the sex of the horse. Such ideas can have welfare implications, if personnel allow bias to affect their interactions with particular horses. Such welfare implications include employment of harsher training methods, and increased horse wastage. The current study explored data on riders’ and trainers’ reports of ridden horse behaviour. Reported sex-related behavioural differences were evaluated based on 1233 responses from the pilot study of the Equine Behaviour and Research Questionnaire (E-BARQ) survey. Results from the study suggest there are some sex-related differences in behaviour between male and female horses; geldings are more likely to chew on rugs and lead ropes when tied, and mares are more likely to move away when being caught in paddock. However, there was no evidence of sex-related differences associated with behaviour when ridden which may warrant further investigation. Findings from this study may be used to educate riders and trainers about the need to regard behaviour and motivation in ridden horses as sex-neutral.

Logo de la revue Animals
Extrait du site dAnimals