Logement et Enrichissement

Shelter-seeking behavior of donkeys and horses in a temperate climate

Par 29 mars 2020 mai 15th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Journal of Veterinary Behavior

Auteurs : Leanne Proops, Britta Osthaus, Nikki Bell, Sarah Long, Kristin Hayday, Faith Burden

Résumé en français (traduction) : Les ânes domestiques descendent des ânes sauvages, adaptés aux climats semi-arides de l’Afrique, tandis que les chevaux domestiques sont originaires de régions plus tempérées d’Eurasie. Malgré cette différence d’histoire évolutive, les équidés domestiques modernes peuvent être trouvés partout dans le monde, dans des conditions très diverses, dont beaucoup sont très différentes de leur environnement naturel. Afin d’étudier la protection contre les conditions climatiques dont peuvent avoir besoin différentes espèces d’équidés dans le climat tempéré du Royaume-Uni, le comportement de recherche d’abri de 135 ânes et 73 chevaux a été évalué sur une période de 16 mois, ce qui a permis d’obtenir un total de 13 513 observations. L’emplacement de chaque animal (à l’intérieur d’un abri construit, à l’extérieur d’un abri non protégé, ou en utilisant un abri naturel) a été enregistré en même temps que les mesures des conditions environnementales, y compris la température, la vitesse du vent, la luminosité, les précipitations, et le niveau de nuisance des insectes. Les modèles statistiques ont révélé de nettes différences dans le comportement des ânes et des chevaux à la recherche d’un abri construit. Les ânes cherchent un abri beaucoup plus souvent à des températures plus basses, alors que les chevaux ont tendance à se déplacer à couvert lorsque la température dépasse 20°C. Les ânes étaient plus affectés par les précipitations, la majorité d’entre eux se déplaçant à I’ abri lorsqu’il pleuvait. Les ânes ont également montré un taux d’utilisation des abris plus élevé lorsque la vitesse du vent augmentait à un niveau modéré, alors que les chevaux restaient à l’extérieur. Les chevaux semblent être plus touchés par les insectes, se déplaçant à I’ abri lorsque le harcèlement des insectes à I’ extérieur augmente. On a également constaté des différences significatives dans l’utilisation des abris naturels par les deux espèces, les ânes utilisant relativement plus souvent un abri naturel pour s’abriter de la pluie et du vent et les chevaux cherchant un abri naturel relativement plus souvent lorsqu’il fait soleil. Ces résultats reflètent l’adaptation des ânes et des chevaux à différents climats et suggèrent que les besoins en matière d’abri de ces deux espèces d’équidés diffèrent, les ânes recherchant une protection supplémentaire contre les éléments dans les climats tempérés.

Résumé en anglais (original) : Domestic donkeys descended from wild asses, adapted to the semi-arid climates of Africa, whereas domestic horses originate from more temperate areas of Eurasia. Despite this difference in evolutionary history, modern domestic equids can be found throughout the world, in a wide range of conditions, many of which are very different from their natural environments. To explore the protection from the elements that different equid species may require in the temperate climate of the UK, the shelter-seeking behavior of 135 donkeys and 73 horses was assessed across a period of 16 months, providing a total of 13,513 observations. The location of each animal (inside a constructed shelter, outside unprotected shelter, or using natural shelter) was recorded alongside measures of environmental conditions including temperature, wind speed, lux, precipitation, and level of insect challenge. Statistical models revealed clear differences in the constructed-shelter-seeking behavior of donkeys and horses. Donkeys sought shelter significantly more often at lower temperatures, whereas horses tended to move inside when the temperature rose above 20°C. Donkeys were more affected by precipitation, with the majority of them moving indoors when it rained. Donkeys also showed a higher rate of shelter use when wind speed increased to moderate, while horses remained outside. Horses appeared to be more affected by insect challenge, moving inside as insect harassment outside increased. There were also significant differences in the use of natural shelter by the 2 species, with donkeys using natural shelter relatively more often to shelter from rain and wind and horses seeking natural shelter relatively more frequently when sunny. These results reflect donkeys’ and horses’ adaptation to different climates and suggest that the shelter requirements of these 2 equid species differ, with donkeys seeking additional protection from the elements in temperate climates.

Logo du Journal of Veterinary Behavior
Extrait du site du Journal of Veterinary Behavior