Logement et Enrichissement

Effect of pen design on tail biting and tail-directed behaviour of finishing pigs with intact tails

Par 6 mai 2020 mai 25th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animal

Auteurs : P. Brandt, F. Hakansson, T. Jensen, M. B. F. Nielsen, H. P. Lahrmann, C. F. Hansen, B. Forkman

Résumé en français (traduction) : La morsure de la queue est une question de bien-être et d’économie dans la production porcine moderne. Une mesure préventive commune utilisée dans le monde entier est la caudectomie, qui est généralement considérée comme l’une des méthodes les plus efficaces pour limiter les morsures de queue. Cependant, la caudectomie est une mutilation douloureuse et la caudectomie systématique n’est pas autorisée dans l’UE. L’objectif était donc de comparer le comportement des porcs et la prévalence des morsures de queue chez les porcs de finition dont la queue est intacte et qui sont logés dans deux types d’enclos différents dans les conditions commerciales danoises. Le PEN1 était un enclos danois traditionnel et le PEN2 s’inspirait de la conception suédoise des enclos de finition et présentait une plus grande proportion de surface de sol en dur (PEN1 : 1/3 et PEN2 : 2/3), une taille de groupe réduite (PEN1 : 15 et PEN2 : 12), un espace par animal plus important (PEN1 : 0,7 m2 et PEN2 : 0,89 m2) et de la paille répartie sur le sol (PEN2) alors que la paille était fournie dans un support à paille dans le PEN1. Des observations des dommages causés à la queue ont été effectuées quotidiennement par le soigneur et, toutes les deux semaines, un technicien de recherche qualifié évaluait les dommages causés à la queue selon un système de notation. Des lésions de la queue ont été observées dans 51 % des cas dans PEN1 et dans 11 % des cas dans PEN2 (P < 0,001). La prévalence des dommages à la queue était plus élevée dans le PEN1 que dans le PEN2 (23 % contre 5 %, P < 0,001). Les observations comportementales ont été effectuées à l’aide d’enregistrements vidéo. Les porcs de PEN2 ont eu tendance à passer plus de temps sur le comportement orienté vers la queue que les porcs de PEN1 (P = 0,07), tandis que les porcs de PEN1 ont eu tendance à passer plus de temps sur le comportement orienté vers l’oreille (P = 0,08). Les porcs de PEN2 ont passé plus de temps à adopter un comportement orienté vers la paille que les porcs de PEN1 (P < 0,001). La conception de l’enclos n’a pas eu d’incidence sur le temps consacré aux autres comportements dirigés des animaux. En outre, le niveau de bien-être entre les deux types d’enclos a été comparé à l’aide du protocole Welfare Quality®. Le PEN2 a reçu la note globale « excellent », tandis que le PEN1 a reçu la note « amélioré ». PEN2 a obtenu un score plus élevé pour tous les critères, à l’exception de la « bonne santé », tandis que PEN1 a obtenu un meilleur score pour les boiteries et les blessures. Les principales mesures expliquant ces différences sont l’approvisionnement en eau, les regroupements, les morsures de queue, le comportement social et la peur des humains. En conclusion, la combinaison de l’augmentation de l’espace alloué, de l’augmentation de la surface de sol en dur, de la paille répartie sur le sol et de la réduction de la taille des groupes (PEN2) a permis de réduire le nombre de porcs dont la queue était endommagée et de mieux évaluer le bien-être général, malgré une tendance à un comportement plus orienté vers la queue.

Résumé en anglais (original) : Tail biting is a welfare and economical concern in modern pig production. One common preventive measure used throughout the world is tail docking, which is generally considered one of the most effective methods for limiting tail biting. However, tail docking is a painful mutilation and systematic tail docking is not allowed in the EU. Therefore, the aim was to compare pig behaviour and the prevalence of tail biting in finishing pigs with intact tails housed in two different pen designs under Danish commercial conditions. PEN1 was a traditional Danish pen and PEN2 was inspired by Swedish finisher pen design and had a larger proportion of solid floor area (PEN1: 1/3 and PEN2: 2/3), reduced group size (PEN1: 15 and PEN2: 12), increased space allowance per head (PEN1: 0.7 m2 and PEN2: 0.89 m2) and straw allocated on the floor (PEN2) whereas straw was provided in a straw rack in PEN1. Tail damage observations were carried out daily by the stockperson and every 2 weeks one trained research technician assessed tail damages according to a tail scoring system. Tail lesions were observed in 51% of PEN1 and in 11% of PEN2 (P < 0.001). PEN1 had higher prevalence of tail damages than PEN2 (23% v. 5%, P < 0.001). Behavioural observations were carried out by the use of video recordings. Pigs in PEN2 tended to spend more time on tail-directed behaviour than pigs in PEN1 (P = 0.07), whereas pigs in PEN1 tended to spend more time on ear-directed behaviour (P = 0.08). Pigs in PEN2 spent more time on straw-directed behaviour compared to pigs in PEN1 (P < 0.001). Pen design did not affect time spent on other penmate-directed behaviour. In addition, the level of welfare between the two pen designs was compared using the Welfare Quality® protocol. PEN2 received an overall score of ‘excellent’ while PEN1 scored ‘enhanced’. PEN2 scored higher on all principles besides ‘good health’, where PEN1 scored better on lameness and wounds. The main measurements accounting for the differences were water supply, huddling, tail biting, social behaviour and fear of humans. In conclusion, the combination of increased space allowance, increased area of solid flooring, straw allocated onto the floor and reduced group size (PEN2) resulted in fewer tail damaged pigs and a better overall welfare assessment, despite a tendency for more tail-directed behaviour.

Logo du journal Animal
Extrait du site d’Animal