Ethique-sociologie-philosophie

Farmers’ Perceptions about Health and Welfare Issues in Turkey Production

Par 13 mai 2020 mai 25th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible avant publication dans Frontiers in Veterinary Science.

Auteurs : Nienke van Staaveren, Emily M. Leishman, Benjamin J. Wood, Alexandra Harlander, Christine F. Baes

Résumé en français (traduction) : Les agriculteurs jouent un rôle essentiel dans la gestion des animaux et dans la garantie de leur santé et de leur bien-être. Toutefois, on sait relativement peu de choses sur les questions de santé et de bien-être que les éleveurs eux-mêmes jugent importantes en production de dindes. Dans le cadre d’une étude plus large, une enquête transversale auprès des éleveurs de dindes a été menée au Canada afin d’identifier les principales raisons perçues pour l’abattage, la mortalité et la saisie des carcasses dans leurs élevages. En outre, il a été demandé aux éleveurs d’évaluer l’importance de différents problèmes liés à la santé et au bien-être (mortalité, picage agressif, maladies, blessures aux pattes, difformités des pattes, blessures à la poitrine et taille corporelle diverse) pendant leur production d’été et d’hiver, ainsi que pour le secteur dans son ensemble. Au total, 83 réponses ont été analysées (taux de réponse de 20 %). Les raisons les plus fréquemment mentionnées pour l’abattage des dindes étaient les problèmes liés aux pattes (90,0%), la maladie (60,5%) et la petite taille (58,0%). Les raisons supposées de la mortalité étaient le plus souvent inconnues (59,7%), ou liées au cannibalisme (41,6%) ou à la déshydratation (42,9%). Les principales raisons des saisies de carcasses lors de la transformation étaient liées à la peau (33,8 %) ou aux atteintes sous-cutanées (64,7 %). Les déformations           des pattes      et la mortalité      étaient considérées comme les principaux problèmes du secteur de la production de dinde. En général, les éleveurs ont classé les questions comme étant plus problématiques lorsqu’elles concernaient le secteur dans son ensemble plutôt que leur exploitation. Ces résultats nous permettent de mieux comprendre les problèmes de santé et de bien-être liés à la production de dinde que les éleveurs jugent importants. Cela peut en fin de compte aider à concentrer les efforts de recherche sur ces questions en améliorant les adaptations de gestion ou les méthodes d’élevage, ce qui permet d’améliorer le bien-être des éleveurs et des oiseaux.

Résumé en anglais (original) : Farmers play an essential role in the management of animals and ensuring their health and welfare. However, relatively little is known about the health and welfare-related issues farmers themselves find important in the turkey sector. As part of a larger study, a cross-sectional survey of turkey farmers was conducted in Canada to identify the main perceived reasons for culling, mortality, and carcass condemnations in their flocks. Additionally, farmers were asked to rate the importance of different health and welfare-related issues (i.e., mortality, aggressive pecking, disease, leg injuries, leg deformities, breast injuries, and varying body size) during their summer and winter production, as well as for the sector as a whole. A total of 83 responses were analyzed (response rate 20%). The most frequently mentioned reasons for the culling of turkeys included leg-related issues (90.0%), sickness (60.5%), and small body size (58.0%). The perceived reasons for mortality were most often unknown (59.7%), or related to cannibalism (41.6%) or dehydration (42.9%). The main reasons for carcass condemnations at processing were related to skin (33.8%) or subcutaneous conditions (64.7%). Leg deformities and mortality were considered the biggest issues for the turkey production sector. In general, farmers rated items as more of an issue when the question pertained to the sector as a whole rather than to their farm. These results increase our understanding of the health and welfare-related problems in turkey production that farmers find important. This can ultimately help focus research efforts in addressing these issues through improved management adaptations or breeding approaches, thereby improving both the well-being of farmers and birds. 

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science