Santé animale

Invited review: Physiological and behavioral effects of heat stress in dairy cows

Par 21 mai 2020 juillet 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique disponible en ligne avant publication dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : C.A. Becker, R.J. Collier, A.E. Stone

Résumé en français (traduction) : Le bien-être des animaux peut être affecté de manière négative lorsque les vaches laitières souffrent de stress thermique. La gestion du stress thermique est devenue plus difficile que jamais, en raison du nombre croissant d’animaux de production ayant un rendement laitier accru, et donc une activité métabolique plus importante. Les températures environnementales ont augmenté de 1,0 °C depuis les années 1800 et devraient continuer à augmenter de 1,5 °C entre 2030 et 2052. Le stress thermique affecte la production, la reproduction, la nutrition, la santé et le bien-être. Il existe des moyens de surveiller et d’évaluer le stress thermique chez les bovins laitiers, ainsi que différents moyens de réduire la température, tous avec des niveaux d’efficacité variables. Cet article est un résumé et une compilation d’informations sur le stress thermique des bovins laitiers au fil du temps.

Résumé en anglais (original) : Animal welfare can be negatively affected when dairy cattle experience heat stress. Managing heat stress has become more of a challenge than ever before, due to the increasing number of production animals with increased milk yield, and therefore greater metabolic activity. Environmental temperatures have increased by 1.0°C since the 1800s and are expected to continue to increase by another 1.5°C between 2030 and 2052. Heat stress affects production, reproduction, nutrition, health, and welfare. Means exist to monitor and evaluate heat stress in dairy cattle, as well as different ways to abate heat, all with varying levels of effectiveness. This paper is a summary and compilation of information on dairy cattle heat stress over the years.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Dairy Science