Cognition-émotions

Unwilling or willing but unable: can horses interpret human actions as goal directed?

Par 24 mai 2020 juillet 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animal Cognition.

Auteurs : Miléna Trösch, Emma Bertin, Ludovic Calandreau, Raymond Nowak, Léa Lansade

Résumé en français (traduction) : Les animaux sociaux peuvent tirer d’importants bénéfices en déduisant les objectifs qui se cachent derrière le comportement des autres. Cependant, cette capacité n’a été étudiée que chez très peu d’espèces en dehors des primates. Dans cette étude, nous avons testé pour la première fois si les chevaux domestiques peuvent interpréter les actions de l’homme comme étant orientées vers un but. Nous avons utilisé le paradigme classique « refus ou incapacité » : un expérimentateur a effectué trois actions similaires qui ont le même résultat, mais le but de l’expérimentateur était différent. Dans le cas du refus, l’expérimentateur n’avait pas l’intention de donner un morceau de nourriture à un cheval et le déplaçait hors de portée lorsque le cheval essayait de le manger. Dans les deux conditions d’incapacité, l’expérimentateur avait l’intention de donner la nourriture au cheval mais n’a pas pu le faire, soit parce qu’il y avait une barrière physique entre eux, soit à cause de la maladresse de l’expérimentateur. Les chevaux (n = 21) ont réagi différemment dans les trois conditions : ils ont montré plus d’intérêt pour les conditions d’incapacité, en particulier pour la condition d’incapacité maladroite, que pour la condition de refus. Ces résultats sont similaires à ceux obtenus chez les primates ayant le même paradigme et suggèrent que les chevaux ont pu prendre en compte l’objectif, voire les intentions, de l’expérimentateur pour adapter leur comportement. Par conséquent, notre étude offre plus d’informations sur la cognition sociale interspécifique des chevaux envers les humains.

Résumé en anglais (original) : Social animals can gain important benefits by inferring the goals behind the behavior of others. However, this ability has only been investigated in a handful of species outside of primates. In this study, we tested for the first time whether domestic horses can interpret human actions as goal directed. We used the classical “unwilling versus unable” paradigm: an experimenter performed three similar actions that have the same outcome, but the goal of the experimenter differed. In the unwilling condition, the experimenter had no intention to give a piece of food to a horse and moved it out of reach when the horse tried to eat it. In the two unable conditions, the experimenter had the intention to give the food to the horse but was unable to do so, either because there was a physical barrier between them or because of the experimenter’s clumsiness. The horses (n = 21) reacted differently in the three conditions: they showed more interest in the unable conditions, especially in the unable clumsy condition, than in the unwilling condition. These results are similar to results found in primates with the same paradigm and suggest that horses might have taken the experimenter’s goal, or even intentions, into account to adapt their behavior. Hence, our study offers more insights into horse interspecific social cognition towards humans.

Extait du site d’Animal Cognition