Santé animale

Heat stress in poultry

Par 28 mai 2020 juillet 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article de eFeedLink

Auteurs : Marisabel Caballero, Guillermo Gaona

Extrait en français (traduction) : Le stress chez les animaux peut être défini comme tout facteur provoquant des perturbations de leur homéostasie, leur équilibre interne stable. Le stress engendre une réponse biologique pour retrouver l’équilibre. On peut distinguer quatre grands types de stress dans l’industrie avicole : le stress technologique ou lié à la gestion ; le stress environnemental ; le stress nutritionnel, notamment dû aux métaux lourds, aux mycotoxines et aux ingrédients de mauvaise qualité ; et le stress interne, qui est lié à l’état de santé et aux problèmes de santé. Tous les types de stress entraînent des changements moléculaires et cellulaires qui diminuent la santé et la productivité […].

Le stress thermique est une réalité courante dans la production de volaille, ses effets sont assez complexes et nocifs et dépendent de l’intensité et de la durée de l’exposition à des températures élevées.

L’intestin est affecté par le stress thermique par plusieurs voies, notamment l’ischémie et l’hypoxie des organes, ainsi que le stress oxydatif.

Dans les cas de stress thermique, la barrière intestinale est compromise en raison de l’expression plus faible des protéines des jonctions serrées, des dommages causés aux entérocytes et du déséquilibre du microbiome, ce qui entraîne des problèmes de santé intestinale tels que la dysbiose et l’entérite nécrosante.

Au niveau de l’intestin, on a constaté que les phytomolécules telles que le carvacrol, le cinnamaldéhyde, la capsaïcine, la silymarine, le cinéol et le menthol, entre autres, atténuent le stress thermique grâce à leurs capacités antioxydantes, ce qui permet d’améliorer la santé et les performances des animaux.

Extrait en anglais (original) : Stress in animals can be defined as any factor causing disruptions to their homeostasis, their stable internal balance. Stress engenders a biological response to regain equilibrium. We can distinguish four major types of stress in the poultry industry: technological or management-related stress; environmental stress; nutritional stress, including due to heavy metals, mycotoxins, and low-quality ingredients; and internal stress, which is related to health status and health challenges. All types of stress lead to molecular and cellular changes that decrease health and productivity.[…]

Heat stress is a common reality in poultry production, its effects are quite complex and harmful and depend on the intensity and duration of the exposure to high temperatures.

The gut is affected by heat stress through several pathways, including organ ischemia and hypoxia, as well as oxidative stress.

In heat stress challenges, the intestinal barrier is compromised because of lower tight junction protein expression, enterocyte damage, and microbiome unbalance, leading to gut health issues such as dysbiosis and necrotic enteritis.

At the gut level, phytomolecules such as carvacrol, cinnamaldehyde, capsaicin, silymarin, cineol, and menthol, among others, have been found to alleviate heat stress through their antioxidant capacities, leading to improved animal health and performance.

Extrait du site eFeedLink