Evaluation du BEA et Etiquetage

Animal Welfare Assessment Protocol for does, bucks and kit rabbits reared for production

Par 19 juin 2020 juillet 26th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Antoni Dalmau, Xenia Moles, Joaquim Pallisera

Résumé en français (traduction) : Les lapins sont la troisième espèce en termes de nombre d’animaux élevés pour la production de viande dans le monde. Toutefois, par rapport aux autres espèces, très peu d’études ont porté sur leur bien-être. L’objectif de la présente étude est de mettre en œuvre un protocole d’évaluation du bien-être des animaux élaboré selon une approche multidimensionnelle et contenant un certain nombre de mesures basées sur les animaux pour les lapins mâles, les lapins femelles et les lapereaux Trente fermes espagnoles équipées de cages conventionnelles au cours de la première année d’intégration dans un système de certification du bien-être animal ont été visitées en 2019 et auditées par le même auditeur. Le protocole est divisé en quatre principes et onze critères. Le principe de la bonne alimentation comprend huit paramètres (un basé sur l’animal) ; celui du bon logement comprend 15 paramètres (six basés sur l’animal), celui de la bonne santé comprend 26 paramètres (16 basés sur l’animal) et celui du comportement approprié comprend neuf paramètres (quatre basés sur l’animal). En général, les principaux problèmes constatés sont l’absence de plates-formes, le faible espace disponible et la faible hauteur de cage, des systèmes inadaptés pour effectuer une mise à mort d’urgence, une protection insuffisante des femelles contre d’autres femelles voisines lorsqu’elles sont logées individuellement et l’absence de matériel d’enrichissement. Dans une moindre mesure, mais également dans un nombre important d’élevages, on a constaté un manque d’enregistrement des données de température, des taux de remplacement élevés des femelles et un manque d’enregistrement des données sur le taux de mortalité. Cependant, en général, la plupart des élevages ont obtenu un bon score global, le maximum constaté étant de 73 points sur 100. Néanmoins, aucun des élevages n’a atteint un excellent score, et quatre élevages ont obtenu un score inférieur aux 55 points requis dans le cadre du système de certification du bien-être animal. Le principe de bonne alimentation a obtenu la note la plus élevée, atteignant l’excellent dans toutes les exploitations, et le comportement approprié la plus faible, avec des valeurs allant de 21 à 41 points sur 100. Les résultats montrent probablement comment, pendant des années, les producteurs de lapins ont été très attentifs aux besoins alimentaires et très peu aux besoins comportementaux.

Résumé en anglais (original) : Rabbits are the third species in terms of number of animals reared for meat production in the world. However, in comparison to other species, very few studies have focused on their welfare. The aim of the present study is to implement an animal welfare-assessment protocol developed through a multidimensional approach and containing a number of animal-based measures for bucks, does and kit rabbits. Thirty Spanish farms with conventional cages in the first year of integration in an animal welfare certification scheme were visited during2019 and audited by the same auditor. The protocol is divided into four principles and 11 criteria. The Good Feeding principle includes eight parameters (one animal-based); Good Housing includes 15 parameters (six animal-based), Good Health includes 26 parameters (16 animal-based) and Appropriate Behaviour contains nine parameters (four animal-based). In general, the main problems found were the absence of platforms, low space allowance and low height of the cage, inappropriate systems for performing emergency killing, insufficient protection of does from other adjacent does when housed individually and absence of enrichment material. To a minor degree, but also found in an important number of farms, was a lack of temperature data records, high replacement rates of does and lack of mortality-rate data records. However, in general, most of the farms obtained a good overall score, the maximum found being 73 out of 100 points. Nevertheless, none of the farms reached an excellent score, and four farms were scored below the 55 points required in the animal welfare certification scheme. The Good Feeding principle obtained the highest score, reaching excellent in all farms, and Appropriate Behaviour the lowest one, with values ranging from 21 to 41 points out of 100. The results probably show how, for years, rabbit producers have been very focused on feeding needs and very little attention has been paid to behavioural needs.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science