Evaluation du BEA et Etiquetage

Stocking Density Affects Welfare Indicators in Horses Reared for Meat Production

Par 26 juin 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article publié dans Animals

Auteurs : Raspa, F.; Tarantola, M.; Bergero, D.; Bellino, C.; Mastrazzo, C.M.; Visconti, A.; Valvassori, E.; Vervuert, I.; Valle, E.

Résumé en français (traduction) : Les chevaux destinés à la production de viande sont élevés dans des fermes d’élevage intensif. Nous avons utilisé une liste de contrôle adaptée du protocole d’évaluation des indicateurs de bien-être animal (AWIN). Notre évaluation vise à déterminer si les indicateurs de bien-être sont influencés par les densités d’élevage (m2/cheval) et les stratégies d’alimentation appliquées. Une analyse a été effectuée sur les données obtenues à partir de 7 enquêtes menées dans un seul élevage de chevaux conçu pour la production de viande. Dans chaque enquête, les 12 mêmes enclos ont été évalués, mais à chaque fois, les chevaux dans les enclos avaient été changés, tout comme les densités de peuplement. En bref, 561 chevaux âgés de 16 ± 8 mois (moyenne ± écart-type) ont été évalués. Deux valeurs limites de densité de peuplement (médiane et 75e percentile : 3,95 et 4,75 m2/cheval, respectivement) ont été appliquées pour étudier l’effet de la densité de peuplement sur le bien-être des chevaux. Les données ont été analysées à l’aide des tests exacts de Mann-Whitney  et de Fisher (p< 0,05). Lorsque le seuil a été fixé au percentile médian, une densité de peuplement plus faible a été associée à des améliorations du score de condition corporelle, de propreté du pelage et de quantité de litière, à une diminution de la toux, à une diminution du repos en position debout et à une diminution de l’alimentation liée à l’espace plus important disponible au niveau de la mangeoire. Lorsque le seuil du 75e percentile a été utilisé, les indicateurs qui se sont améliorés étaient la propreté du pelage, la quantité de litière et l’état de la crinière et de la queue, ainsi qu’une diminution du repos en position debout et de l’alimentation liée à l’espace plus important disponible sur la mangeoire. En conséquence, l’utilisation de deux valeurs seuils différentes pour la densité d’élevage a montré que l’augmentation de l’espace disponible affectait des indicateurs de bien-être spécifiques. Une nouvelle augmentation de l’espace et/ou des changements dans les régimes de gestion devraient être étudiés afin d’améliorer tous les indicateurs. En outre, les résultats relatifs à l’alimentation ont montré la nécessité d’intervenir lorsque les apports en amidon dépassaient les niveaux de sécurité recommandés, ce qui avait un effet négatif sur le bien-être des chevaux.

Résumé en anglais (original) : Horses kept for meat production are reared in intensive breeding farms. We employed a checklist adapted from the Animal Welfare Indicators (AWIN) assessment protocol. Our evaluation aims to assess whether welfare indicators are influenced by stocking densities (m2/horse) and feeding strategies applied. An analysis was carried out on the data obtained from 7 surveys conducted at a single horse farm designed for meat production. In each survey, the same 12 pens were assessed, but on each occasion, the horses in the pens had been changed as had the stocking densities. Briefly, 561 horses aged 16 ± 8 months (mean ± standard deviation) were evaluated. Two stocking density cut-off values (median and 75th percentile: 3.95 and 4.75 m2/horse, respectively) were applied to investigate the effect of stocking density on horse welfare. Data were analysed using Mann-Whitney U and Fisher’s exact tests (p< 0.05). When cut-off was set as the median percentile, lower stocking density was associated with improvements in body condition score (BCS), coat cleanliness and bedding quantity, less coughing, less resting in a standing position, and less feeding related to the greater space available at the feed bunk. When the 75th percentile cut-off was used, indicators that improved were coat cleanliness, bedding quantity and mane and tail condition, as well as less resting in standing position and less feeding related to the greater space available at the feed bunk. Accordingly, the use of two different stocking density cut-off values showed that the increase of space allowance affected specific welfare indicators. Further increment of space and/or changes in management regimes should be investigated to improve all the indicators. Moreover, results related to feeding indicated the need to intervene as starch intakes exceeded recommended safe levels, negatively affecting horse welfare.

Extrait du site d’Animals