Conduite d'élevage et relations homme-animal

Olfactory-based interspecific recognition of human emotions: horses (Equus ferus caballus) can recognize fear and happiness body odour from humans (Homo sapiens)

Par 1 juillet 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : Agnieszka Sabiniewicz, Karolina Tarnowska, Robert Świątek, PiotrSorokowski, Matthias Laska

Résumé en français (traduction) : Il a été démontré que la reconnaissance émotionnelle se produit entre les membres de différentes espèces. Cependant, la majorité des études sur la communication interspécifique des émotions se sont jusqu’à présent concentrées sur les sens de la vision et de l’audition, tandis que la contribution de l’odorat a rarement été étudiée dans ce contexte. Ainsi, le but de notre étude était d’évaluer si les chevaux présentent un comportement différentiel en réponse à la peur humaine et à l’odeur de non-peur. Des échantillons d’odeurs corporelles ont été prélevés sur 10 humains adultes (Homo sapiens) en condition de peur et de bonheur, respectivement. Les échantillons d’odeurs corporelles humaines recueillis dans ces deux conditions, ainsi qu’une condition témoin, ont ensuite été présentés à un total de 21 chevaux (Equus ferus caballus). Nous avons constaté que les chevaux présentaient un comportement différent en réponse à l’odeur humaine de peur et de non-peur. Les chevaux ont levé la tête beaucoup plus fréquemment et plus longtemps dans la condition de peur et dans la condition de contrôle que dans la condition de bonheur. De même, les chevaux avaient tendance à toucher une personne familière présente pendant le test plus fréquemment et plus longtemps dans la condition de peur que dans la condition de bonheur. En outre, selon l’odeur, les chevaux ont passé plus ou moins de temps à garder leurs oreilles en arrière. Ces résultats peuvent s’expliquer dans le contexte du processus de domestication qui a pu favoriser le développement de la capacité à reconnaître des émotions hétéro-spécifiques. Pour conclure, dans la présente étude, nous apportons la preuve d’une possible reconnaissance purement olfactive des émotions humaines par les chevaux.

Résumé en anglais (original) : Emotional recognition has been demonstrated to occur between members of different species. However, the majority of studies on interspecific communication of emotions so far focused on the senses of vision and hearing while the contribution of the sense of smell has rarely been studied in this context. Thus, the aim of our study was to assess if horses display differential behaviour in response to human fear and non-fear odour. Body odour samples were collected from 10 adult humans (Homo sapiens) in fear and happiness condition, respectively. The human body odour samples collected in these two conditions, together with a control condition, were then presented to a total of 21 horses (Equus ferus caballus). We found that the horses displayed some differential behaviour in response to human fear and non-fear odour. The horses lifted their heads significantly more frequently and for longer in the fear and in the control condition compared to the happiness condition. Similarly, the horses tended to touch a familiar person that was present during the test more frequently and for longer in the fear condition compared to the happiness condition. Additionally, depending on odour condition, the horses differed in the time they spent keeping their ears back. These results can be explained in the context of the process of domestication which may have favoured the development of the ability to recognize heterospecific emotions. To conclude, in the present study we provide evidence for a possible purely olfactory recognition of human emotions by horses.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science