Cognition-émotions

Anticipatory behaviour in animals: A critical review

Par 14 juillet 2020 juillet 28th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique disponible en ligne avant publication dans Animal Welfare

Auteurs : C. Anderson, M.A.G. von Keyserlingk, L.M. Lidfors, D.M. Weary

Résumé en français (traduction) : Un certain nombre d’études ont examiné le comportement d’anticipation chez les animaux comme mesure de la sensibilité à la récompense ou comme expression d’un état émotionnel. De nombreuses études ont pour caractéristique commune de fonder leurs conclusions sur des mesures apparemment arbitraires, par exemple la fréquence des transitions comportementales (c’est-à-dire le nombre de fois qu’un animal passe d’un comportement à un autre). Cet article fait une revue critique de la littérature et examine diverses hypothèses sur les raisons pour lesquelles des réponses comportementales spécifiques se produisent pendant la période d’anticipation entre le signal et la récompense chez les animaux conditionnés. Nous soutenons que les comportements spécifiques manifestés peuvent être le résultat d’un apprentissage fondé sur la superstition et donc très variables, laissant les transitions comportementales comme seule réponse pouvant être notée de manière cohérente, et que parfois ces réponses peuvent être davantage liées à la frustration qu’à un état émotionnel positif. Enfin, nous proposons de nouvelles approches de recherche pour éviter les confusions potentielles et améliorer les futures études sur ce sujet.

Résumé en anglais (original) : A number of studies have investigated anticipatory behaviour in animals as a measure of sensitivity to reward or as an expression of emotional state. A common feature of many studies is that they base inferences on seemingly arbitrary measures, for example, the frequency of behavioural transitions (ie number of times an animal switches between different behaviours). This paper critically reviews the literature and discusses various hypotheses for why specific behavioural responses occur in the anticipatory period between the signal and reward in conditioned animals. We argue that the specific behaviours shown may be the result of superstitious learning and thus highly variable, leaving behavioural transitions as the only response that can be scored consistently, and that sometimes these responses may relate more to frustration than to a positive emotional state. Finally, we propose new research approaches to avoid potential confounds and improve future studies on this topic.

Couverture revue The Horse
Extrait du site d’Animal Welfare