Prise en charge de la douleur

Head tossing behaviour in six horses: Trigeminal‐mediated head‐shaking or musculoskeletal pain?

Par 15 août 2020 septembre 28th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article publié dans Equine Veterinary Education

Auteurs : K. Thomson C. Chan S. Dyson

Résumé en français (traduction) : L’objectif de cette étude était de rapporter les résultats cliniques de six chevaux référés pour secouage de tête et de comparer et confronter les résultats à ceux du secouage de tête à médiation trigéminale. Les dossiers de six chevaux présentant un comportement de secouage de la tête (mouvement vertical de haut en bas de la tête pendant l’exercice à cheval) qui ont été envoyés au Animal Health Trust ont été examinés et un résumé des résultats cliniques a été présenté. L’historique a été évalué, y compris les séquences vidéo lorsqu’elles étaient disponibles. Un examen clinique complet au repos et à l’effort, avec évaluation à cheval, a été effectué à plusieurs reprises pendant au moins deux jours ; une analgésie et une imagerie diagnostiques ont été réalisées. Un examen approfondi de la littérature sur les secouages de tête à médiation trigéminale (idiopathiques) a été effectué. Tous les chevaux ont montré un comportement de secouage de tête lorsqu’ils étaient montés et deux chevaux ont également secoué leur tête à la longe. Tous les chevaux présentaient diverses sources de douleurs musculo-squelettiques. Cinq chevaux ont vu leur comportement de seoucage de tête disparaître après que l’analgésie ait résolu la douleur musculo-squelettique. Le sixième cheval présentait une amélioration significative de ce comportement. Ce cheval présentait également des signes cliniques au repos et il est probable qu’il y avait une composante de secouage de tête à médiation trigéminale. De nombreux chevaux souffrant de secouage de la tête à médiation trigéminale présentent des signes cliniques au repos et à la monte, avec souvent une aggravation des signes cliniques à la monte. Cependant, tous les chevaux de ce groupe ont montré des signes supplémentaires de douleur musculo-squelettique lorsqu’ils sont montés par rapport à ceux qui sont en main et à la longe. Aucun de ces chevaux n’a éternué ou reniflé de manière excessive, agissant comme si un insecte remontait dans la narine et se frottait et/ou frappait le nez avec les membres antérieurs, ce que l’on peut souvent observer chez les chevaux souffrant de secouage de la tête à médiation trigéminale. Aucun cheval n’avait d’antécédents de signes cliniques saisonniers. Il a été conclu qu’il est important pour les vétérinaires de reconnaître les signes comportementaux de douleur, tels que le fait de secouer la tête pendant l’exercice à cheval, et de pouvoir différencier ce comportement des secouages de tête à médiation trigéminale.

Résumé en anglais (original) : The objective of this study was to report the clinical findings of six horses referred for investigation of head‐shaking and to compare and contrast the findings to those of trigeminal‐mediated head‐shaking. The case records of six horses showing head tossing behaviour (vertical up and down movement of the head during ridden exercise) that were referred to the Animal Health Trust were reviewed and a summary of the clinical findings reported. The history was appraised, including video footage when available. A comprehensive clinical examination at rest and exercise, including ridden assessment, was performed on several occasions over at least 2 days; diagnostic analgesia and imaging were carried out. A thorough review of the literature on trigeminal‐mediated (idiopathic) head‐shaking was performed. All horses showed headtossing behaviour when ridden and two horses also tossed their heads on the lunge. All horses had various sources of musculoskeletal pain. Five horses had abolition of headtossing behaviour after diagnostic analgesia resolved musculoskeletal pain. The remaining horse had significant improvement in this behaviour. This horse also displayed clinical signs at rest and it is likely that there was a component of trigeminal‐mediated head‐shaking. Many horses with trigeminal‐mediated head‐shaking show clinical signs both at rest and when ridden, often with worsening of clinical signs when ridden. However, all horses in this series showed additional signs of musculoskeletal pain when ridden compared with in hand and on the lunge. None of these horses displayed excessive sneezing or snorting, acting like an insect was flying up the nostril and rubbing and/or striking at the nose with the forelimbs which can often be seen in horses with trigeminal‐mediated head‐shaking. No horse had a history of seasonality of clinical signs. It was concluded that it is important for veterinarians to recognise behavioural signs of pain, such as headtossing during ridden exercise and to be able to differentiate this behaviour from trigeminal‐mediated head‐shaking.

Extrait du site d’Equine Veterinary Education