Cognition-émotions

Non-parametric analysis of noncognitive determinants of response type, intensity, mood and learning in donkeys (Equus asinus)

Par 18 août 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans Journal of Veterinary Behavior.

Auteurs : Francisco Javier Navas González, Jordi Jordana Vidal, José Manuel León Jurado, Amy Katherine McLean, Juan Vicente Delgado Bermejo

Résumé en français (traduction) :  La combinaison du conditionnement opérant et de l’évaluation comportementale quantitative et qualitative (QBA) peut fournir des informations précieuses sur l’extinction/l’apprentissage et l’état émotionnel des animaux. Dans cette étude, nous avons testé le conditionnement opérant sur 300 ânes en utilisant six renforçateurs différents. Simultanément, nous avons étudié les effets de 15 facteurs inhérents à l’animal, à l’environnement et au lieu, et nous avons testé des facteurs liés au type et à l’intensité de la réponse, à l’humeur et aux variables de la capacité d’extinction/d’apprentissage. Nous avons cherché à tester trois hypothèses en utilisant des analyses catégorielles non paramétriques. Tout d’abord, nous avons étudié lequel des 15 facteurs non cognitifs pouvait expliquer la variabilité des 4 variables comportementales et leur pouvoir explicatif. Deuxièmement, nous avons évalué la position frontale et latérale de l’oreille des ânes lors de la mise en place de chaque traitement de renforcement afin d’étudier les corrélations entre la position de l’oreille et douze catégories d’humeur QBA. Troisièmement, nous avons évalué quel traitement de renforcement était le plus approprié pour promouvoir l’apprentissage et le bien-être des ânes, en étudiant leur taux de réussite au test de conditionnement opérant et les signes comportementaux liés au bien-être, respectivement. Presque tous les facteurs non cognitifs ont eu un effet significatif sur quatre variables (P<0,001), bien que certains n’aient pas été corrélés de façon linéaire. Nos résultats montrent que le langage corporel est un outil efficace pour rapporter des informations traduisant l’humeur de l’âne, et que les techniques de renforcement neutre ou de leurre/positif favorisent l’apprentissage et sont des méthodes pour modifier le comportement des ânes qui sont favorables au bien-être.

Résumé en anglais (original) : Operant conditioning and Quantitative and Qualitative Behavioral Assessment (QBA) synergism can provide valuable information about animals’ extinction/learning and emotional status. In this study, we tested operant conditioning with 300 donkeys using six different reinforcers. Simultaneously, we studied the effects 15 animal-inherent, environment and location, and test related factors had on response type and intensity, mood and extinction/learning ability variables. We sought to test three hypotheses using non-parametric categorical analyses. First, we studied which of the 15 noncognitive factors could explain the variability of the 4 behavioral variables and their explanatory power. Second, we assessed the frontal and lateral ear position donkeys displayed when each reinforcement treatment was implemented to study the correlations between ear position and twelve mood QBA categories. Third, we assessed which reinforcement treatment was more suitable to promote donkeys’ learning and welfare, studying their success rate at completing the operant conditioning test, and welfare related behavioral signs, respectively. Almost all noncognitive factors significantly affected four variables (P<0.001), although some were not linearly correlated. Our results show that body language is as an efficient tool to report translatable information on the donkey’s mood, and that neutral or luring/positive reinforcement techniques promote learning and are welfare-friendly methods to modified behaviour in donkeys.

Logo du Journal of Veterinary Behavior
Extrait du site du Journal of Veterinary Behavior