Conduite d'élevage et relations homme-animal

Challenges and benefits of applying fish behaviour to improve production and welfare in industrial aquaculture

Par 22 septembre 2020 octobre 24th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : revue scientifique disponible en ligne avant publication dans Reviews in Aquaculture

Auteurs : Georgia Macaulay, Samantha Bui,  Frode Oppedal,  Tim Dempster

Résumé en français : La compréhension du comportement est utilisée dans les zoos, les laboratoires et l’agriculture pour réduire les aspects stressants de l’environnement captif des animaux. Bien que les poissons soient l’un des groupes de vertébrés les plus exploités, l’intégration de leur comportement dans la gestion de la production s’est avérée difficile. Ici, nous évaluons la base de données actuelle concernant l’utilisation (i) des comportements innés des poissons et (ii) de leur capacité à apprendre de nouveaux comportements par le biais d’une formation dispensée par l’homme ou par l’apprentissage social, dans les exploitations piscicoles. Les études qui ont testé l’habituation et le conditionnement (entraînement) comme outil pour améliorer le bien-être démontrent des effets positifs pour l’amélioration du bien-être des poissons et de leur capacité d’adaptation. Cependant, les méthodes reposant uniquement sur les réponses comportementales innées aux stimuli seront toujours imparfaites, en raison de la variation des réponses individuelles qui dépendent souvent du contexte. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de preuve concluante de l’apprentissage social comme outil pour l’aquaculture. Si de nombreuses études à l’échelle expérimentale font état de résultats prometteurs, peu d’entre elles ont été transposées à l’échelle industrielle, ce qui met en évidence un décalage entre l’utilisation théorique et pratique et met en garde contre l’extrapolation des résultats d’études à petite échelle à des situations commerciales. Bien qu’il existe des preuves prometteuses que le comportement des poissons peut être intégré dans la gestion des exploitations, des obstacles logistiques et liés à l’échelle doivent être surmontés avant que cela puisse se faire. Nous concluons que le comportement des poissons est une ressource supplémentaire et actuellement peu étudiée qui pourrait être intégrée dans les pratiques d’élevage afin d’améliorer la production et le bien-être dans l’aquaculture industrielle.

Résumé en anglais (original) : An understanding of behaviour is used in zoos, laboratories and agriculture to reduce stressful aspects of the captive environment for animals. While fish are one of the most cultivated of all vertebrate groups, incorporating their behaviour into production management has proved elusive. Here, we evaluate the current evidence base relating to use of (i) innate behaviours of fish and (ii) their ability to learn new behaviours via human‐mediated training or through social learning, in fish farms. Studies that tested habituation and conditioning (training) as a tool to improve welfare demonstrate positive effects for improving fish welfare and coping capacity. However, methods solely reliant on innate behavioural responses to stimuli will always be imperfect, due to variation in individual responses which are often context dependent. To date, there has been no successful demonstration of social learning as a tool for aquaculture. While many experimental scale studies report promising results, few have translated to commercial scale, highlighting a mismatch between theoretical and practical use and cautions against extrapolation of results from small‐scale studies to commercial situations. While some promising evidence exists that fish behaviour can be integrated into farm management, logistical and scale‐related hurdles must be overcome before this can occur. We conclude that fish behaviour is an additional and currently under‐researched resource that could be integrated into farm practices to improve production and welfare in industrial aquaculture.

Logo de Reviews in Aquaculture
Extrait du site de Reviews in Aquaculture