Cognition-émotions

Human Face Recognition in Horses: Data in Favor of a Holistic Process

Par 22 septembre 2020 novembre 10th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Frontiers in Psychology

Auteurs : Léa Lansade, Violaine Colson, Céline Parias, Fabrice Reigner, Aline Bertin, Ludovic Calandreau

Résumé en français (traduction) : Des études récentes ont démontré que les chevaux peuvent reconnaître les humains en se basant simplement sur des informations visuelles. Cependant, aucune de ces études n’a cherché à savoir si cela implique la reconnaissance du visage lui-même, ou simplement l’identification des personnes à partir d’indices externes non complexes, tels que la couleur des cheveux. Pour aller plus loin, nous avons voulu savoir si certaines caractéristiques du visage étaient indispensables à cette reconnaissance (par exemple, les couleurs, les cheveux ou les yeux). Les 11 chevaux de cette étude avaient auparavant appris à identifier quatre visages inconnus (en vue portrait et en couleur) présentés à plusieurs reprises sur un écran. Nous avons donc évalué s’ils étaient capables d’identifier spontanément ces mêmes visages lorsqu’ils étaient présentés dans quatre autres conditions : vue de profil, noir et blanc, yeux cachés, changement de coiffure. Les performances des chevaux sont restées supérieures au niveau de hasard pour toutes les conditions. Dans un test de choix en conditions réelles, ils se sont ensuite rapprochés des personnes dont ils avaient appris le visage plus souvent que des inconnus. En conclusion, si l’on considère l’ensemble des individus étudiés, aucun des éléments du visage que nous avons testés ne semble être essentiel à la reconnaissance, ce qui suggère un traitement holistique de la reconnaissance faciale. Cela signifie que les chevaux ne basent pas leur reconnaissance uniquement sur un indice facile comme la couleur des cheveux. Ils peuvent également relier les visages des photographies avec des personnes dans la vie réelle, ce qui indique que les chevaux ne traitent pas les images de visages comme de simples formes abstraites.

Résumé en anglais (original) : Recent studies have demonstrated that horses can recognize humans based simply on visual information. However, none of these studies have investigated whether this involves the recognition of the face itself, or simply identifying people from non-complex external clues, such as hair color. To go beyond this we wanted to know whether certain features of the face were indispensable for this recognition (e.g., colors, hair or eyes). The 11 horses in this study had previously learned to identify four unfamiliar faces (portrait view and in color) presented repeatedly on a screen. We thus assessed whether they were able to identify these same faces spontaneously when they were presented in four other conditions: profile view, black and white, eyes hidden, changed hairstyle. The horses’ performances remained higher than chance level for all the conditions. In a choice test under real conditions, they then approached the people whose face they had learned more often than unknown people. In conclusion, when considering all the individuals studied, no single facial element that we tested appears to be essential for recognition, suggesting holistic processing in face recognition. That means horses do not base their recognition solely on an easy clue such as hair color. They can also link faces from photographs with people in real life, indicating that horses do not process images of faces as simple abstract shapes.

Logo de Frontiers in Psychology
Extrait du site de Frontiers in psychology