Réglementation

Organic Dairy Cattle: Do European Union Regulations Promote Animal Welfare?

Par 1 octobre 2020 novembre 30th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Eugénie Duval, Marina A.G. von Keyserlingk, Benjamin Lecorps

Résumé en français (traduction) : Le bien-être des animaux est un concept émergent dans le droit européen ; avec l’avènement de réglementations spécifiques visant à protéger les animaux. L’approche adoptée par les législateurs européens consiste à établir des “normes minimales” pour l’élevage conventionnel, ce qui, selon certains, ne permet pas de protéger correctement les animaux. En revanche, la réglementation européenne sur l’agriculture biologique vise à “établir un système de gestion durable pour l’agriculture” et à promouvoir des “normes élevées de bien-être animal”. Le premier objectif de cette étude était d’identifier les principaux domaines dans lesquels la qualité de vie des bovins laitiers élevés dans le cadre de la réglementation européenne sur l’agriculture biologique s’est nettement améliorée par rapport à la réglementation européenne conventionnelle. En utilisant les preuves scientifiques disponibles, notre second objectif était d’identifier les domaines dans lesquels les règlements sur l’agriculture biologique ne fournissent pas d’orientation claire dans leur poursuite de la promotion de normes élevées de bien-être des bovins laitiers. L’importance accrue accordée aux conditions de vie naturelles, l’interdiction de certaines mutilations physiques (mais malheureusement pas de toutes), combinées à des recommandations plus claires concernant les conditions de logement, pourraient permettre à l’industrie laitière biologique d’atteindre des normes élevées de bien-être. Toutefois, des améliorations sont nécessaires dans certaines sections étant donné que les règlements sont souvent rédigés en termes vagues, prévoient des exceptions ou restent muets sur certains aspects. Cette étude fournit une réflexion critique sur certains de ces domaines clés liés aux aspects de l’exploitation. Dans une moindre mesure, les aspects post-exploitation sont également abordés.

Résumé en anglais (original) : Animal welfare is an emerging concept in EU law; with the advent of specific regulations intending to protect animals. The approach taken by European lawmakers is to provide “minimum standards” for conventional farming; argued by some as failing to adequately protect animals. In contrast, the EU organic farming regulations aim to “establish a sustainable management system for agriculture” and promote “high animal welfare standards”. The first aim of this review was to identify key areas where there are clear improvements in quality of life for dairy cattle housed under the EU organic regulations when compared to the conventional EU regulations. Using the available scientific evidence, our second aim was to identify areas where the organic regulations fail to provide clear guidance in their pursuit to promote high standards of dairy cattle welfare. The greater emphasis placed on natural living conditions, the ban of some (but unfortunately not all) physical mutilations combined with clearer recommendations regarding housing conditions potentially position the organic dairy industry to achieve high standards of welfare. However, improvements in some sections are needed given that the regulations are often conveyed using vague language, provide exceptions or remain silent on some aspects. This review provides a critical reflection of some of these key areas related to on-farm aspects. To a lesser extent, post farm gate aspects are also discussed.

Publication ayant fait l’objet d’un article dans le Bulletin de veille du Centre d’études et de prospective du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation : Une analyse des avancées du label bio sur le bien-être

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals