Conduite d'élevage et relations homme-animal

Fecal Cortisol Metabolites in Dairy Cows: A Cross-Sectional Exploration of Associations with Animal, Stockperson, and Farm Characteristics

Par 1 octobre 2020 novembre 30th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Asja Ebinghaus, Ute Knierim, Christel Simantke, Rupert Palme, Silvia Ivemeyer

Résumé en français (traduction) : À ce jour, on sait peu de choses sur les influences du niveau de stress physiologique des vaches dans les exploitations agricoles. Cette étude a exploré les associations entre les concentrations fécales de métabolites de cortisol (FCM) et (1) les facteurs agricoles, y compris le contact entre l’homme et l’animal, (2) les comportements de peur des vaches envers l’homme et (3) la production de lait et la santé de la mamelle, impliquant 25 fermes laitières et des échantillons fécaux répétés (n = 2625) provenant de 674 vaches focales. Les facteurs de l’exploitation ont été enregistrés par le biais d’entretiens et d’observations, de la distance d’évitement (DE) et de l’évaluation qualitative du comportement (QBA) au cours d’une interaction entre l’homme et l’animal. Le rendement laitier et les scores de cellules somatiques (SCS) ont été calculés à partir des enregistrements du lait. Les niveaux de SCS étaient en général relativement faibles. Aucune association avec la DA et la production laitière n’a pu être détectée. Les corrélations entre les FCM et les QBA et SCS étaient significatives, mais à un faible niveau. Contre toute attente, les FCM étaient plus élevés lorsque l’exploitation fournissait des concentrés à la main et habituait les génisses à la traite, en partie peut-être en raison de l’inversion des relations de cause à effet. Des niveaux de FCM plus faibles ont été constatés dans les exploitations qui ne séparaient pas les vaches malades, peut-être en raison de l’évitement du stress social suite aux changements de structure du groupe. En outre, les stabulations paillées par rapport aux logettes surélevées et l’espace de couchage généreux par rapport à l’espace sous-optimal ont été associés à des niveaux réduits, soulignant l’importance du confort au repos. En outre, les MFC ont diminué avec l’augmentation du temps de contact humain par vache. Les différentes associations détectées dans cette étude fournissent une base pour d’autres recherches expérimentales qui pourraient en outre fournir des indications sur les relations de cause à effet.

Résumé en anglais (original) : To date, little is known about influences on cows’ physiological stress levels on farms. The present study explored associations of fecal cortisol metabolite concentrations (FCM) with (1) farm factors including human–animal contact, (2) cows’ fear behaviors towards humans, and (3) milk production and udder health, involving 25 dairy farms and repeated fecal samples (n = 2625) from 674 focal cows. Farm factors via interviews and observations, avoidance distance (AD) and qualitative behavior assessment (QBA) during a human–animal interaction were recorded. Milk yield and somatic cell scores (SCS) were calculated from milk recordings. Levels of FCMs were in general relatively low. No associations with AD and milk yield could be detected. Correlations between FCMs and QBA and SCS were significant, but on a low level. Against expectations, FCMs were higher, when the farm provided concentrates by hand and habituated heifers to milking, in part possibly due to reversed cause–effect relations. Decreased FCM levels were found on farms that did not separate diseased cows, possibly due to the avoidance of social stress following changes in group structure. Additionally, straw yards compared to raised cubicles and generous compared to suboptimal lying space were associated with decreased levels, underlining the importance of comfort around resting. Moreover, FCMs were decreased with increased human contact time per cow. The different associations detected in this study provide a basis for further experimental investigations that moreover might provide insights into causal relationships.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals